101 Questions essentielles pour s’interroger sur le sens de la vie

101 Questions essentielles
pour s’interroger sur
le sens de la vie

Par Marie-Paule Dessaint, Ph.D.

SOMMAIRE

« Si l’on interroge bien les hommes, en posant bien les questions, ils découvrent d’eux-mêmes la vérité sur chaque chose », a écrit Platon.

Au fil des ans, Marie-Paule Dessaint a posé ces 101 questions essentielles à ses étudiants, à ses clients en transition de vie et à ses amis Facebook. Ces questions, nous nous les posons tous un jour ou l’autre. Comment y répondriez-vous ?

Que feriez-vous de différent si vous étiez ministre de la Santé ou chef de votre pays ? Qu’est-ce qui donne le plus de sens à votre vie ? Qu’est-ce qui pousse tant de jeunes à se radicaliser ? D’où proviennent les malaises et les inconforts dans nos relations amicales et affectives ? A cet instant précis, qu’est-ce qui vous empoisonne le plus l’existence ? Comment peut-on devenir une meilleure personne, tout en restant soi-même ? Ce ne sont là que quelques-unes des 101 questions que nous poste l’auteure dans ces pages.

Lisez ce que des philosophes en herbe du Québec, de la France et de l’Espagne ont répondu et entrez à votre tour dans cette magie du questionnement qui vous aider à mieux vous connaître et à apprécier ce que vous avez compris de votre vie, car votre vérité recèle des trésors.

L’AUTEUR

Marie-Paule Dessaint est auteure, conférencière, biographe.

Vif, alerte et heureux…

Pour garder le cap malgré les turbulences de la cinquantaine (mitan de la vie: 45-55 ans), de la retraite et des soucis de mémoire, il vous faut une boussole ou un GPS internes, un guide. Forte de mes 25 ans d’expérience, je propose de vous accompagner tout en douceur dans ces transitions de vie, ainsi que pour écrire l’histoire de votre vie. À bientôt?

Site web: http://mariepauledessaint.com

Marie-Paule Dessaint est membre de Psycho-Ressources

COMMANDER

EXTRAIT
101 questions essentielles pour s’interroger sur le sens de la vie
Performance édition, 2018

Cette série de questions, je la vois bien dans une séance de formation en groupe sur des thématiques de développement personnel, des questions pour faire connaissance avec soi-même et avec les autres ou bien dans le cadre d’ateliers de développement personnel ou de coaching d’équipe. Pascal Drouhain

Même si cet exercice m’a fait violence, je suis reconnaissant. Cela m’a sorti de ma routine et m’a fait quitter mes repères. Je crois avoir appris. J’ai aussi l’intuition que quelque chose d’important a pu se passer. Merci! Gérard Gosselin

C’est ainsi que tout a commencé!

Si l’on interroge bien les hommes, en posant bien les questions, ils découvrent d’eux-mêmes la vérité sur chaque chose. Platon

Comme bien des gens, je possède une page Facebook dans laquelle je mêle à la fois mes activités professionnelles et personnelles. J’y affiche des textes et des articles de mon cru, ainsi que mes réactions à certains événements. Plusieurs amis « facebookiens » réagissent à mes propos. Ils ont été de plus en plus nombreux à le faire lorsque j’ai commencé à poser des questions de coach. Il faut dire que j’essayais depuis plusieurs semaines de mettre sur pied un petit club que j’appelais « Philopsycho sans prétention », qui nous permettrait de nous rencontrer régulièrement, en chair et en os, autour d’une table. L’idée a plu à plusieurs, à beaucoup même, mais l’organisation de ces rencontres est devenue tellement compliquée (trop loin, pas le soir, pas le jour, pas au restaurant, au restaurant, dans un parc, pas ici, pas là, par Skype, pas par Skype, pas ceci, pas cela…) que j’ai abandonné ce projet, sans toutefois renoncer à ces discussions. Ne me demandez pas pourquoi, car je n’en ai aucune idée, mais je savais
qu’il fallait que je le fasse!

C’est alors qu’a germé en moi l’idée de poser des questions sur ma page Facebook, ce qui me permettrait de rassembler tout le monde sans contrainte d’espace, de temps et de pays. Dommage pour les petits repas entre amis et les discussions à bâtons rompus, mais merci Facebook d’avoir permis de nous réunir, à toute heure du jour et de la nuit, entre le Québec, la France, l’Espagne et ailleurs.

Elle n’est pas belle, la vie?

J’aime beaucoup ce que Pascal Drouhain m’a écrit à propos de ce livre : « C’est un superbe beau travail collectif avec des personnes qui ne se sont jamais rencontrées, mais qui, grâce à de magnifiques énergies, ont pu contribuer à la réalisation de cet ouvrage. C’est aussi démontrer au monde que le réseau social Facebook peut construire une vision positive de notre monde. Le petit colibri de Pierre Rabhi devient grand! Cela démonte surtout certaines croyances à propos de Facebook, qui ne serait qu’un ramassis de commentaires débiles et d’égoportraits sans aucun intérêt, mais aussi une foire d’empoigne et un défouloir collectif où l’agressivité, la violence enfouie et la haine manifeste de l’autre règnent en maître. Eh oui, grâce à toi, Marie-Paule, on trouve sur Facebook une absence de jugement, du respect et de la bienveillance, mais aussi, étonnamment, une certaine forme de confidentialité. »

Grâce à moi? Mais surtout grâce à ces « penseurs-philosophes-psychologues en herbe » qui m’ont suivie et m’ont fait confiance, au point de consacrer du temps à ce livre qui exigeait un engagement plus intense que de répondre, chaque jour, à une question sur Facebook.

Pourquoi des questions pour amorcer des conversations?

J’ai été coach de développement personnel pendant une dizaine d’années, mais je n’exerce plus ce métier difficile et très accaparant. Cependant, j’utilise toujours mes compétences de coach dans les entretiens privés que j’offre encore et les formations que je donne. Parmi les compétences qu’un coach doit absolument maîtriser se trouve l’art de poser les bonnes questions qui suscitent des prises de conscience et invitent à passer à l’action. Sans réponse à des questions bien précises, il ne peut y avoir d’objectifs à atteindre. Et sans objectifs, il ne peut y avoir de changements, ni de transformation, ni d’amélioration, ni de mieux-être, ni de résultats.

Ces réponses à nos propres questions, chacun de nous les a déjà envisagées sous forme de solutions, de stratégies et de pistes d’action. Elles se trouvent d’ailleurs dans la malle aux trésors de notre mémoire. Parfois, nous ne les entendons pas, à cause du vacarme ambiant, notamment celui des conseils et des réponses toutes faites des autres. Parfois aussi, nous refusons de les écouter, consciemment ou non, pour ne pas avoir à sortir de notre zone de confort et fournir les efforts nécessaires pour atteindre nos objectifs. La malle aux réponses est alors hermétiquement fermée… à moins qu’un coach ne passe par là avec son trousseau de questions.

Grâce aux questions, tout devient plus simple et plus harmonieux. Les résultats sont rapides et efficaces. Nous pouvons dire qu’il y a un peu de magie dans cet art de formuler de puissantes questions. Pourquoi? Parce que les questions, lorsqu’elles sont posées sans jugement et sans induire une réponse, permettent notamment :

  • de mieux comprendre ce qui se passe à un moment précis de notre vie;
  • de débusquer notre peur d’agir, nos blocages et nos croyances limitatives, qui nous mettent des œillères et nous emprisonnent dans le présent;
  • d’anticiper les effets et les conséquences de nos actes;
  • d’élargir nos horizons en envisageant plusieurs solutions à un problème;
  • de réaliser que notre façon de voir le monde n’est souvent qu’une représentation partielle de la réalité;
  • d’éviter de porter des jugements et des appréciations, souvent négatifs et non fondés, sur nous, sur les autres et sur ce qui nous arrive;
  • de distinguer les faits de leur interprétation;
  • de tester notre motivation et notre volonté d’agir;
  • de trouver le sens de nos choix de vie et de nos actes;
  • et, bien sûr, de déterminer sur quels aspects de notre vie intervenir en priorité afin d’élaborer nos objectifs de changement ainsi qu’un plan d’action pour les atteindre.

En prenant l’habitude de nous poser continuellement des questions chaque fois que nous sommes confrontés à un problème à résoudre ou à une décision à prendre, au lieu de nous inquiéter, de ruminer ou de demander l’avis et l’aide des autres, tout devient plus facile et plus clair. Et lorsqu’il n’y a pas de réponse qui émerge, c’est souvent parce que la question a été mal formulée.

Bien sûr, il est bon d’en faire autant avec les personnes qui nous entourent, au lieu de leur servir des réponses toutes faites dont elles n’ont ni envie ni besoin!

Au début de cette aventure, mon intention n’était que de poser des questions, une chaque matin, et de lire les réponses et les commentaires, uniquement sur ma page Facebook. Je ne m’attendais pas à tant de richesse, d’authenticité, d’intelligence et de partage de connaissances et de compétences. J’ai beaucoup appris, beaucoup ri, beaucoup réfléchi et même remis en question certaines de mes conceptions.

À ce propos, justement, si je ne suis pas toujours d’accord avec certaines des idées émises dans les réponses, je les ai néanmoins conservées, car elles représentent bien diverses façons d’aborder la vie, ses tracas et ses délices, sa philosophie, ses croyances et ses convictions. Quelle serait en effet l’utilité de publier des idées qui vont toutes dans la même direction? Accueillir les idées des autres, sans les juger et sans préjugés, est non seulement une preuve d’ouverture d’esprit, mais permet aussi de mesurer notre propre personnalité et même de l’améliorer. Une des richesses de ce livre est d’avoir réussi à réunir tant d’opinions différentes sur des questions universelles.

Réfléchir, mieux se connaître, se coacher et se divertir

Les questions posées dans ce livre sont, à mon avis, de très bonnes questions de coaching. Au moment où j’ai abandonné ma pratique, je pensais d’ailleurs rassembler toutes les questions que j’avais posées au fil du temps en un ouvrage d’autocoaching qui serait bien utile aux coachs débutants. Les questions que j’ai choisies ici m’ont semblé plus efficaces, plus intéressantes et mieux adaptées à Facebook et à cette publication.

Voici les principaux thèmes développés.

  • La prise en charge de notre propre vie, notamment l’ambition, la résilience, le travail, la retraite, les échecs, l’espoir, le courage, les défis, les rêves, le changement, les croyances et les convictions, le legs matériel et spirituel à ceux qui viendront après nous, le sens de la vie, la mort et l’âme.
  • Les préoccupations quant au sort de notre propre pays et, surtout, celui du monde, notamment celles dont nous aimerions discuter ouvertement avec ceux qui nous gouvernent, surtout les soins de santé, nos inquiétudes et nos peurs pour l’avenir, les questions climatiques, les conflits entre pays, la radicalisation de certains jeunes…
  • Les relations affectives et amoureuses, notamment l’attachement amoureux, la peur d’aimer, la dépendance et l’indépendance, les personnes extraordinaires, les personnes toxiques, les petites attentions, les enfants, les parents, la famille…
  • Certaines caractéristiques de la personnalité, notamment les accès de colère, péter les plombs, les valeurs, les habitudes, les côtés de soi reniés pour les autres, les souffrances physiques et psychologiques, l’honnêteté, la générosité, les plaisirs du quotidien.
  • Quelques rêves aussi, comme de nous demander ce que nous ferions si nous disposions d’une baguette magique.

Une question a provoqué une avalanche de réponses, un tsunami de commentaires et de suggestions! Il s’agit de celle où je demande ce que chacun ferait s’il était élu ministre de la Santé ou encore président ou premier ministre de son pays et détenait en plus tous les pouvoirs!

Il me semble que nous devrions trouver un moyen de faire lire toutes ces bonnes idées à ceux qui nous dirigent!

La quête de sens : un fil conducteur

Les 101 questions qui composent ce livre sont directement ou indirectement liées à cette quête de sens que nous poursuivons tous, sans exception, plus ou moins consciemment. La quête de sens est en effet une source inestimable de bien-être et de santé. Pourquoi? Parce que, dès que nous trouvons un sens à notre vie, nous nous sentons plus forts, en plein contrôle de notre existence et satisfaits de la manière dont nous la menons. Il est plus facile alors de déployer toute l’énergie dont nous avons besoin pour actualiser notre plein potentiel et pour supporter les difficultés, les ennuis et les épreuves que la vie dépose sur notre chemin.

Puisque la quête de sens est intime et personnelle, il n’existe pas vraiment de critères objectifs pour l’évaluer chez une personne, à moins d’en discuter avec elle. Le sens se manifeste cependant à travers le bien-être qu’elle dégage, ses habitudes de vie, son attitude générale et son plaisir de vivre. À l’inverse, lorsqu’une personne n’arrive pas à donner un sens à un événement ou à un épisode de sa vie, elle vit une sorte de traumatisme et rumine des pensées pénibles qui risquent de la rendre anxieuse ou déprimée. Lorsqu’elle n’arrive pas à donner un sens global à sa vie, on peut alors parler d’un vide existentiel que l’on peut déceler grâce aux signes suivants : repli sur soi, perte de l’envie d’aller vers les autres, de s’occuper de soi, ennui, insatisfaction chronique, manque d’énergie, irritation, hostilité, tensions physiques et psychologiques. S’ajoutent parfois les troubles somatiques, la maladie, les accidents à répétition et les dépendances : alcool, nourriture, drogues, sexe débridé, achats compulsifs ou abandon de sa volonté à autrui. Lorsque le vide existentiel est devenu insoutenable, surviennent parfois la dépression, l’agressivité, l’hostilité ou même la violence, les idées suicidaires et, à l’extrême, le suicide.

COMMANDER

DÉTAILS

Titre : 101 Questions essentielles pour s’interroger sur le sens de la vie
Éditeur : PERFORMANCE – livre canadien
Auteur : Dessaint, Marie-Paule
Collection : Croissance personnelle
Sujet : Développement personnel / Croissance personnelle / Général
Catégorie : Développement personnel
Langue : Français
Type : Souple
Statut : Disponible
Nombre de pages : 238
Date de publication : 2018/09/25
ISBN : 9782924639849
Prix papier : 19,95 $


Ce contenu a été publié dans Actualités de la Psychologie, Livres, Publications. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.