Vers une autre manière de considérer les émotions.

image-emotion-libVers une autre manière de considérer les émotions.
Patricia Penot

Connaissez-vous la différence entre une émotion et un sentiment ?

Une émotion est une énergie qui se met en mouvement, paroxystique, visible, immédiate, suite à la production d’idées, de pensées particulières ou d’évènements vécus. Elle donne souvent l’indication que quelque chose nous bouscule dans notre vie. Par exemple, si nous vivons de la colère en nous, nous pourrions nous être sentis quelque part bafoués dans notre être, suite à des paroles ou des attitudes que nous avons vécues comme irrespectueuses pour nous. Ou encore, si nous vivons une émotion amoureuse, nous pourrions nous sentir plus joyeux et allégé, mais avec certaines difficultés à assurer un quotidien de vie, ayant juste l’envie d’être en présence de l’être qui suscite cette émotion.

Pour autant, qu’elle soit « positive » ou « négative », autrement dit, qu’elle ait des effets plombants ou allégeants pour soi, elle limite la clarté d’esprit et la justesse dans les choix que nous avons à faire. Elle nous fait dériver de notre axe, et souvent, nous entraîne dans des expériences que nous aurions, après coup, préférées ne pas vivre.

Le sentiment, quant à lui, est davantage relié à un état intérieur, plus discret, plus stable, qui relie plusieurs dimensions du soi : corps, esprit et conscience. Il offre une certaine forme d’assise en soi, tout en permettant une expansion de ce sentiment autour de soi. Chaque émotion pourrait être associée à un sentiment intérieur, comme l’émotion de la colère au sentiment de rancune, par exemple, ou encore l’émotion amoureuse au sentiment d’amour inconditionnel en soi.

Nous avons appris que l’émotion était nécessaire pour exister…

Nous avons appris que nous étions des êtres faits d’émotions et qu’il fallait donc apprendre à gérer ou à contrôler ses émotions. L’émotion nous emporte dans des montagnes russes, nous procurant ainsi le sentiment de vivre pleinement son existence.

Mais, est-ce vraiment cela l’existence ?

Lorsque nous avançons sur le chemin de l’évolution de conscience, nous allons découvrir une autre manière d’exister, dans laquelle c’est le sentiment d’être qui va prédominer. Nous devenons ainsi plus présent aux expériences, et devenons capables par l’observation des choses, la perception et l’intuition, de saisir ce qui est juste pour nous ou pas. Beaucoup plus rapidement d’ailleurs qu’avec l’émotion ! Nous passons ainsi d’un fonctionnement en mode « mental » vers un fonctionnement en mode « conscience ».

Lorsque nous détectons des choses qui nous dévient de notre être, l’énergie de la colère fait plutôt la place à l’énergie de la détermination et de l’affirmation de soi, l’énergie amoureuse à l’énergie d’amour et de joie profonde rayonnant dans un espace de conscience et de présence à l’autre, sans pour autant se perdre dans l’autre.

Le corps, un véritable disque dur émotionnel

Lorsque l’on parle d’émotions, il est aussi intéressant de considérer que notre corps est une véritable mémoire émotionnelle. Toutes les émotions vécues vont être stockées aussi bien dans les couches profondes de notre corps, que dans les couches plus subtiles de notre champ d’énergie. Elles sont alors inscrites comme des empreintes influençant à nouveau nos expériences à venir. Par exemple,

– le dessus de la tête adore conserver les mémoires émotionnelles de culpabilité,
– Les épaules, celles des obligations et des responsabilités excessives,
– l’articulation des épaules, les mémoires de contrôle,
– le foie, les colères,
– les reins, le stress, l’impuissance,
– le bassin, les peurs….

En dégageant ces mémoires et ces empreintes, nous nous libérons de ces « barrages de castors », pour revenir à ce que nous sommes vraiment et ainsi retrouver l’expression de la grandeur de notre être. Nos actions créatives sont de moins en moins influencées par ce passé. Nous apprenons ainsi à créer à partir du Maintenant.

Nous avons aujourd’hui des « outils énergétiques » qui nous permettent de décristalliser ces émotions refoulées dans le corps et dans le champ d’énergie, tout en dynamisant de nouvelles énergies plus soutenantes. Par exemple,

– contre la culpabilité, l’énergie d’innocence,
– contre les obligations excessives, la liberté,
– contre les mémoires de contrôle, le lâcher-prise,
– contre les colères, l’apaisement et le pardon,
– contre le stress et l’impuissance, le bien-être et la puissance personnelle,
– contre les peurs, la sécurité, …

C’est ainsi que l’Apaisement Emotionnel par le Toucher Energétique (AETE) fonctionne. Une manière simple de libérer les mémoires émotionnelles logées dans le corps et dans le champ d’énergie, tout en redynamisant le corps dans son infiniment petit.

Au plaisir d’échanger avec vous sur ce sujet !

Patricia
Ré-Qi-Libre ©, l’Energie de la Vie
https://reqilibre.com/

PUBLICATIONS PSYCHO-RESSOURCES

Quand nous nous retrouverons… Éditions BOD
(Roman – Amour – Suspense)
http://psycho-ressources.com/blog/quand-nous-nous-retrouverons/

CD4 – Vous avez dit Sophrologie ?
http://psycho-ressources.com/blog/cd4-sophrologie/

4 étapes et je lâche prise !
http://psycho-ressources.com/blog/lacher-prise/

Patricia Penot – Authentique, Libre et Joyeux !
http://psycho-ressources.com/blog/patricia-penot/


Ce contenu a été publié dans Articles Thématiques, Thèmes Variés, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.