EFT Clinique et Protocoles de Traitement

EFT Clinique
et Protocoles de Traitement

Une structure complète pour construire vos plans de traitement

Brigitte HANSOUL
Yves WAUTHIER-FREYMANN

Éditions Dangles

SOMMAIRE

La psychologie énergétique (Energy Psychology, ou EP) est un mouvement de la psychologie moderne qui regroupe des techniques agissant sur le psychisme par l’intermédiaire du champ énergétique corporel. Ces thérapies travaillent de manière holistique, mais aussi, selon leur spécificité, sur des systèmes énergétiques tels que les méridiens de la médecine traditionnelle chinoise ou les chakras. L’EFT est l’une de ces thérapies qui impliquent la stimulation de points d’acupression.

Les résultats sont particulièrement rapides et efficaces car cette technique allie l’activation de points de méridiens à une identification des pensées dysfonctionnelles et à un travail de déconditionnement et de retraitement de l’information, proche des thérapies cognitivo-comportementales.

L’EFT a été cliniquement reconnue pour son efficacité dans un large spectre de conditions psychologiques. Une soixantaine de publications probantes sont aujourd’hui disponibles et de multiples études apportent les preuves de cette efficacité. Cet ouvrage, remarquablement documenté, fait suite au premier livre des auteurs : EFT – Tapping et psychologie énergétique. Il met à la disposition des thérapeutes et de leurs patients les plus récentes avancées et protocoles cliniques en la matière.

LES AUTEURS

Brigitte Hansoul est psychologue clinicienne, diplômée en psychothérapie psychanalytique et ingénieur civil physicien.

Elle a été directrice d’une unité de soin en hôpital psychiatrique, fondatrice de l’Institut de formation à la psychothérapie Therapeutia, formatrice en psychologie énergétique (EFT, TAT).

Elle est praticienne de nombreuses autres méthodes thérapeutiques et elle se consacre aujourd’hui à l’enseignement de la psychospiritualité.

Yves Wauthier-Freymann est psychothérapeute, sexothérapeute, formateur et conférencier, spécialisé dans les traumas complexes et les troubles de l’attachement.

EFT, TAT, REMAP, Logosynthèse, AUTO TIPI, Hypnose Ericksonienne et aussi praticien certifié en IFS (Interna Family System de Richard Schwartz qui est une thérapie évidence based) et certifié D.CEP. et représentant en Belgique de l’ACEP (association for comprehensive energy psychology)

Il est aussi Président de l’APEC (Association francophone de psychologie énergétique clinique).

Yves Wauthier-Freymann …
est membre de Psycho-Ressources
http://www.psycho-ressources.com/psychotherapeute/bruxelles/yves-wauthier.html

EXTRAIT

Plan de traitement

Toutes ces nuances, toutes ces colorations psychiques vont rendre plus difficile le plan de traitement et l’ordre dans lequel nous devrions travailler en thérapie. Cet ordre est d’autant plus important qu’il permettra de travailler de la façon la plus écologique et sécurisée pour l’aidé (ce qui implique le respect total des choix de vie et des valeurs du client).

Un plan de traitement correctement établi permettra aussi d’éviter les allers et retours (aussi désigné sous le vocable d’effet yoyo) qui marquent en thérapie le fait que nous avons mal ciblé ou mal évalué ce à quoi nous étions confrontés.

Il est important de ne pas confondre le plan de traitement qui recouvre l’ensemble des sujets, événements, relations, etc. qui devront faire l’objet des sessions thérapeutiques et le plan de session qui est la façon d’aborder, pendant la séance elle-même, le thème à travailler ce jour.

Il est possible et nécessaire de réévaluer le plan de traitement en fonction de ce qui apparaît en session. Parfois, certains matériaux n’apparaissent que pendant les sessions et cela peut signifier qu’il faut réévaluer le plan de traitement.

Certaines informations apparaissent car le lien – l’alliance thérapeutique – s’améliore ou mieux lorsque certaines couches qui empêchaient l’accès à l’information ont été résolues.

Et parfois, il nous faudra réévaluer le plan de session lorsque certaines de ces digues rompent ou d’autres parts se révèlent en session.

Un des éléments les plus importants est de bien garder, le plus possible, les aidés dans une zone de travail confortable en évitant autant que faire se peut les abréactions – un débordement émotionnel douloureux – ou son pendant inverse, les dissociations. La dissociation équivaut au fait de se couper de tous ressentis tant émotionnels que physiques. Il en existe de plusieurs ordres (voir infra).

Synthèse du plan de traitement des traumas complexes :

1. Self et ressources
2. déclencheurs du présent
3. événements du passé

Premier élément à accomplir :

Vérifiez la capacité à faire, et à tenir, des ressources. Vous pouvez aussi démarrer par l’installation d’un espace de sécurité ou de sérénité.

J’entends par ressources des événements de vie, des situations, des cognitions et pensées, des personnes qui ont pu éclairer positivement notre chemin de vie, nos expérimentations. Nous choisirons prioritairement des ressources en lien avec la cognition négative, la croyance négative que nous souhaitons retraiter. Nous devons donc déterminer la croyance négative et en prendre le juste pendant positif (la cognition positive). Nous recherchons, dès que c’est fait, un événement, une situation, une personne qui illustre dans notre vie cette cognition positive.

Protocole détaillé d’installation de ressources

Ci-dessous, je décris les neuf étapes du travail de Korn et Leeds 2002) afin de l’illustrer.

Il y a d’autres façons de les installer mais celle-ci est une des plus efficaces si vous avez un accès au Self (voir infra).

Vous pouvez sélectionner, à chaque étape, les questions ou instructions qui correspondent le mieux au client.

1 – Identifier les ressources nécessaires pour un problème actuel

« Pensez à une situation pesante pour vous actuellement dans votre vie. Vous pouvez penser à la thérapie et au défi de travailler avec un événement traumatique. Vous pouvez penser aussi à une personne en particulier, avec laquelle vous avez des difficultés.

Lorsque vous pensez à cette situation, de quelles qualités, ressources ou forces auriez-vous besoin ?
Qu’aimeriez-vous penser de vous-même dans cette situation ?
Comment aimeriez-vous vous sentir ?
Qu’est-ce que vous aimeriez pouvoir faire ? »

Exemples de réponse :

J’aimerais me sentir plus fort.
J’aimerais me sentir plus lié.
J’aimerais me sentir plus ancré dans le sol.
J’aimerais avoir plus de confiance en moi.
J’aimerais me sentir plus courageux.
J’aimerais me sentir plus décidé.
J’aimerais me sentir plus flexible.
Je veux augmenter ma confiance dans le processus de guérison.
Je veux pouvoir me clamer. Je veux pouvoir gérer mes émotions.
Je veux pouvoir mieux mettre mes limites.
Je veux me sentir aimé.
Je veux pouvoir dire ce dont j’ai besoin.

2 – Identifier les types de ressources disponibles

a) Expériences de succès et images associées :

« Rappelez-vous d’un moment où vous vous êtes senti ________________ (par exemple fort, en sécurité, calme,…).

Rappelez-vous d’un moment où vous avez pu vous identifier avec une attitude ________________ (plus en confiance, courageux ou flexible).

Dans quelles expériences pouvez-vous retrouver cette qualité ou sentiment désiré ? Pensez à ces expériences ou des états que vous avez eus et qui pourraient vous aider maintenant (par exemple : votre sagesse intérieure, votre moi professionnel, votre moi combattant).

Pouvez-vous voir une image de vous dans le futur avec les qualités que vous désirez avoir ? »

b) Ressources relationnelles (modèles et figures de référence)

« Pensez à des personnes dans votre vie actuelle ou dans le passé, qui disposent de ces qualités ou les représentent…

A suivre …

CONTACT PRESSE :

Florence Vaillant
Email – f.vaillant@piktos.fr
Tel. – 05 61 000 986

COMMANDER SUR AMAZON
https://www.amazon.fr/clinique-protocoles-traitement-Brigitte-Wauthier-Freymann/dp/2703310994


Ce contenu a été publié dans Actualités de la Psychologie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.