L’EMT, un outil stratégique en thérapie brève

Beaucoup de psychothérapeutes sont appelés à travailler dans une perspective à court terme. En effet, le nombre de séances auquel ont droit les clients est souvent restreint (ex. : CLSC, PAE) ou bien le budget des clients se trouve limité.

Dans de tels contextes, les thérapeutes ont alors avantage à maîtriser des techniques de thérapie brève. Je me propose de vous en faire découvrir une des plus utiles : l’EMT (Eye Movement Technique) du psychologue états-unien Fred Friedberg, Ph. D.

Qu’est-ce que l’EMT?
Il s’agit d’une technique de psychothérapie simple et efficace qui permet de gérer les émotions négatives au moyen notamment de stimulations bilatérales semblables à celles utilisées en EMDR (p. ex. : tapotements en alternance sur les genoux, mouvements oculaires rapides). Une séance, rarement plus, suffit pour gérer la ou les émotions négatives associées à une situation présente ou future de nature non traumatique. Vu la simplicité de la technique, les thérapeutes peuvent l’enseigner progressivement à leurs clients afin que ces derniers puissent l’utiliser de façon autonome en dehors des consultations.

L’EMT : utile dans quels cas?
L’EMT peut être utilisée, par exemple, pour gérer :

  • le stress avant une opération chirurgicale
  • la culpabilité d’avoir rompu ou à l’idée de rompre
  • la colère par rapport au comportement d’une personne (patron, collègue, etc.)
  • l’anxiété à l’idée de devoir parler en public
  • la peur de ne pas dormir
  • le stress lié à une perte d’emploi ou à un retour au travail
  • l’anxiété avant un examen
  • etc.

L’EMT n’a pas été conçue pour le traitement des souvenirs traumatiques et des symptômes post-traumatiques tels que les flashbacks.

Un exemple clinique : Martine et sa peur de mourir sur la table d’opération
Il y a quelques années, une de mes clientes, Martine, m’annonça qu’elle se ferait enlever une pierre au foie bientôt. Elle me confia ceci : « Je sais que c’est irrationnel, mais j’ai peur de mourir sur la table d’opération. » Comme nous ne pouvions nous revoir d’ici à l’opération, je lui proposai l’EMT comme méthode d’intervention. Malgré l’aspect avant-gardiste de la technique, la cliente se montra disposée à l’essayer.

Je procédai donc à une séance d’EMT. Au cours de l’exercice, le stress de Martine passa progressivement de 10 à 8/10, puis de 8 à 6/10, et de 6 à 1/10. En outre, des pensées rationnelles et optimistes surgirent de sa psyché : « Ça me dit que je ne mourrai pas sur la table d’opération », « Je ne suis pas la première opérée pour une pierre au foie… C’est juste une pierre, c’n’est pas plus grave que ça… », « Je serai bien entourée par une équipe médicale ». En aucun temps je ne lui suggérai ces cognitions. Au total, une trentaine de minutes suffirent.

Quelques jours après l’opération, je fis un suivi téléphonique. Martine affirma ne pas avoir été préoccupée par l’opération après notre rendez-vous. Elle ajouta ceci : « J’ai été stressée seulement quelques minutes avant l’opération, mais pas au point de paniquer ». Je ne pus que me réjouir avec elle de l’efficacité de l’EMT.

Les effets de l’EMT?
Comme le montre l’exemple clinique, l’EMT permet de réduire l’intensité des émotions négatives, mais aussi de susciter l’émergence de cognitions réalistes et nuancées. Dans d’autres cas, les clients trouvent souvent des solutions adaptées au problème abordé.

Comment maîtriser cet outil avant-gardiste?
Depuis 2010, j’enseigne l’EMT à des professionnels de la santé mentale des quatre coins du Québec. La formation a été reconnue par l’Ordre des psychologues du Québec en octobre 2012. Je donne la formation quelques fois par année dans quelques villes du Québec (et bientôt en Europe!). Pour connaître les dates et les villes, consultez le www.psycho-ressources.com/stephane-migneault.html ou le www.stephanemigneault.com.

En guise de conclusion
L’EMT est un outil d’intervention simple permettant de gérer efficacement les émotions négatives. Pour ces raisons, l’EMT continuera sans doute de susciter un intérêt croissant chez les psychothérapeutes désireux d’offrir à leurs clients un catalyseur de changement.

Stéphane Migneault
Psychothérapeute, conférencier, superviseur et formateur
Consultation à Québec
984, boulevard Pie-XII, Québec, Québec, Canada, G1W 4N1
http://www.psycho-ressources.com/stephane-migneault.html


Ce contenu a été publié dans Actualités de la Psychologie, Approches Variées, Articles Thématiques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.