Développer son intuition …

L’intuition…  vous avez dit intuition ?

Je le savais bien..
J’en étais sûr…
J’en avais le pressentiment..
J’aurais dû m’écouter, écouter mon instinct,
Pas de nouvelles de X depuis trois ans, j’en ai rêvé cette nuit et il m’appelle.
Je savais que c’était lui (ou elle) avant de décrocher, etc..

Nous nous sommes tous dit cela, au moins une fois dans notre vie, exprimant ainsi cette faculté que nous possédons tous, au moins a minima : l’intuition.

Mais de quoi s’agit-il au juste ? Littré parle d’une « connaissance soudaine, spontanée, indépendante de toute démonstration ».

Pour nous éclairer davantage, voyons ce que nous en dit son étymologie. Nous découvrons ainsi qu’intuition vient du latin  et possède une double racine : intus et tueri, et donc un double sens.

Intus signifie à l’intérieur de, donc être à l’intérieur de l’objet ou de la personne sur laquelle (lequel) va se porter cette faculté intuitive, ce qui évoque l’expression « se mettre à la place de l’autre ». Intus, c’est bien cette connaissance immédiate qui se passe de démonstration et qui est en relation avec cette faculté mystérieuse qui nous permet d’être (pour une part de nous-mêmes) à l’intérieur de l’autre, faire comme si nous étions cet autre. C’est l’instinct selon Bergson.

Tueri signifie voir, ou porter son regard vers. Une attitude distanciée qui nous permet de regarder, et de penser ce qui est regardé. C’est l’intelligence, toujours selon Bergson.

Comment est-il possible d’être à la fois à l’intérieur d’une personne ou d’un objet et d’avoir envers elle ou envers lui, une attitude et un regard distanciés ?

La seule possibilité de sortir de cette contradiction : envisager deux parties de nous même en interaction, l’une intuitive, l’autre intelligente. On peut donc considérer l’intuition comme une reprise par notre intelligence (on pourrait dire aussi par notre conscience) de ce qui nous est révélé par l’instinct. Un jeu qui malheureusement, et pour notre plus grande perte, a été réprimé, refoulé, censuré et pire encore tabouisé. 

COMMENT DEVELOPPER SON INTUITION, MEME QUAND ON A L’ESPRIT FERME
Djohar Si Ahmed et Gérald Leroy-Terquem

Sommaire

  • L’intuition 
  • La fermeture 
  • Passage de la fermeture à l’ouverture 
  • Conventions et ouverture à l’autre 
  • Pratiques de l’intuition 
  • Synchronicités et notion d’appartenance à la totalité 
  • Le corps 
  • Observation et métacommunication 
  • Deux approches pour ouvrir notre champ de conscience 
  • Conclusion 
  • Bibliographie

LES AUTEURS

Djohar SI AHMED

Elle est Docteur en Psychologie et en Psychopathologie, psychanalyste, hypnothérapeute et praticienne de la Respiration Holotropique et formatrice.

Elle a fondé l’Institut des Champs Limites de la Psyché (ICLP).
Auteur de Psychanalyse des expériences Exceptionnelles (L’harmattan, 2014).

Gérald LEROY-TERQUEM

Ancien Interne des Hôpitaux Psychiatriques, psychanalyste, hypnothérapeute, praticien de la Respiration Holotropique et formateur.

Il est aussi cofondateur de l’Institut des Champs Limites de la Psyché (www.iclppsy.fr).
Auteur de Comment développer son intuition quand on a l’esprit fermé (Solar, 2014).

POUR COMMANDER:
http://iclppsy.fr/publications/developper-son-intuition/

Détails de l’ouvrage
Poche: 125 pages
Editeur : Solar (20 février 2014)
Collection : Harmonie
Langue : Français
ISBN-10: 2263064656
ISBN-13: 978-2263064654
Dimensions du produit:  17,8 x 1 x 10,9 cm
Autres ouvrages des mêmes auteurs:

Les processus de guérison – Accueillir et déployer ses émotions pour guérir
http://psycho-ressources.com/blog/les-processus-de-guerison/

Pour une Psychanalyse des Expériences Exceptionnelles – Comment penser le paranormal.
http://psycho-ressources.com/blog/experiences-exceptionnelles/


Ce contenu a été publié dans Actualités de la Psychologie, Livres, Publications, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.