Les Créatifs culturels : les leaders du XXIe siècle

[…] Ce dont nous avons vraiment besoin désormais, c’est d’une transformation culturelle radicale, et ceux qui vont compter, ce sont des leaders capables d’initier et de faciliter le changement culturel en profondeur, au cœur même de la société. Ceux qui en sont capables seront ceux qui ont vécu eux-mêmes des bouleversements, ceux qui auront réussi à changer leur propre cœur. Les vrais leaders du XXIe siècle seront ceux qui auront effectué un vrai travail sur eux-mêmes, une action spirituelle en profondeur, autant qu’ils auront mené des actions concrètes dans le monde, et qui seront capables d’allier les deux. Will Keepin

Cet article est extrait (légèrement adapté) de la conclusion du livre Quoi faire à la retraite (Éditions Broquet, 2012) dans lequel l’auteure invite les nouveaux retraités, les baby boomers à grossir les rangs des Créatifs culturels, si cela n’est pas déjà fait.

Qui sont les Créatifs culturels?

Les Créatifs culturels ont été révélés au monde, et à eux-mêmes aussi d’ailleurs, par deux Américains, le sociologue Paul H. Ray et la psychologue Sherry Ruth Anderson, à la suite d’une enquête menée pendant 13 ans. Les résultats de leur étude ont été publiés en 2000, dans leur livre The Cultural Creatives : How 50 Million People Are Changing the World . S’ils représentaient alors 24 % des Américains, un nouveau sondage national mené par les mêmes auteurs a montré qu’ils étaient 80 millions en 2008, soit 34,9 % de la population. Parmi eux figurent des gens de tous les âges (incluant des moins de 25 ans) et de tous les groupes sociopolitiques et ethniques, avec toutefois un peu plus de représentants des milieux éduqués et aisés ainsi que des femmes.
À la suite des États-Unis, d’autres enquêtes ont montré que les Créatifs culturels forment en moyenne 35 % de la population adulte d’Europe de l’Ouest et du Japon et, qu’en France , en 2006, ils étaient environ 17 %, dont à peu près deux tiers de femmes.

Quelles sont leurs valeurs et leurs priorités ?

Les Créatifs culturels sont en train de transformer le XXIe siècle. Tout ce qu’ils font au quotidien est étroitement lié à leurs valeurs et aux causes qu’ils défendent, contrairement à ceux, personnes ou organisations, qui le font publiquement mais qui adoptent des comportements totalement opposés, une fois éloignés des projecteurs. C’est le cas, par exemple, de certaines entreprises qui commanditent des projets sportifs ou destinés aux enfants, mais qui continuent à fabriquer des produits qui nuisent à la santé des gens.

Les Créatifs culturels sont très soucieux de la répercussion de chacune de leurs actions dans leur propre milieu et à l’échelle de la planète. Ils veulent réduire le plus possible leur dépendance aux modes de consommation industrialisés, défendre les libertés individuelles, mettre l’accent sur le développement personnel et spirituel ainsi que sur l’ouverture aux autres cultures. Ils valorisent les relations humaines et refusent surtout de sacrifier leur vie familiale et sociale au profit de leur travail, du succès, de la réussite, du pouvoir personnel, de la sécurité matérielle et de la prospérité financière.

Êtes-vous un Créatif culturel?

Dans Quoi faire à la retraite, p. 188 à 190, un long questionnaire vous permet de vérifier jusqu’à quel point vous êtes un créatif culturel. Il a été reproduit avec l’autorisation de l’éditeur Yves Michel (yvesmichel.org).

Les dimensions évaluées sont :

  • L’écologie et le développement durable
    (Protection des espèces animales, préservation de l’environnement, consommation de produits biologiques, etc.)
  • La place des femmes
    (Davantage de postes de dirigeantes dans les entreprises ou en politique, davantage de place à leurs valeurs, etc.)
  • Être, avoir et paraître
    (Attention portée à la provenance des produits achetés, éloignement le plus possible des valeurs de compétition et de réussite à tout prix, etc.)
  • Le développement personnel
    (Intérêt pour la méditation ou les pratiques spirituelles, les cours de croissance personnelle, etc.)
  • L’enjeu sociétal
    (Intérêt pour le bénévolat, les médecines alternatives, etc.)
  • L’ouverture culturelle
    Ouverture à tout ce qui est étranger (personnes, modes de vie, lieux), éducation et bien-être des enfants, etc.)

EXTRAIT du livre: Quoi faire à la retraite?
Par Marie-Paule Dessaint, Ph. D., Coach de vie, auteur (Québec, Canada)
Spécialiste des transitions de vie et de la retraite
http://www.psycho-ressources.com/bibli/la-retraite.html


Ce contenu a été publié dans Actualités de la Psychologie, Articles Thématiques, Thèmes Variés, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.