Naissance d’une nouvelle discipline en psychologie clinique: la Psyonique.

Naissance de la psyonique:
Introduction à la psychologie
du non-équilibre

Par Ahmed Setti
Éditions Atramanta (2016)

« Naissance de la psyonique » est un livre riche, bien documenté et avec une pensée très originale voire un tantinet révolutionnaire. Il porte sur l’application des théories de la complexité à la psychologie clinique, application qui conduit l’auteur à l’élaboration d’une nouvelle discipline : la psychologie du non-équilibre.  »
Docteur Robert-Michel PALEM. Neuropsychiatre

SOMMAIRE

Durant son histoire, la psychologie s’est toujours inspirée des sciences de la nature pour créer ses propres modèles, la psychanalyse s’est inspirée de la dynamique et de thermodynamique classique, la psychologie systémique de la cybernétique et la psychologie cognitive de l’informatique. Il n’est donc pas étonnant qu’avec l’avènement des sciences de la complexité de nouvelles théories et de nouvelles pratiques s’instaurent.

La psyonique. J’ai forgé ce néologisme pour spécifier une nouvelle branche de la psychologie clinique qui aura comme objet d’étude le « chaos psychique » qui survient loin de l’équilibre suite à une transition spatio-temporelle irréversible. Comme en physique, j’avance l’hypothèse que la psyché peut être étudiée dans un quelconque de ces trois états : en équilibre, près de l’équilibre, ou loin de l’équilibre. C’est dans cette troisième situation qu’apparaît un phénomène inédit le chaos psychique, la psyché acquiert de nouvelles propriétés et accède à un nouveau régime de fonctionnement.

En raison des types de causalité qu’elles prennent en considération (linéaire, circulaire et non-linéaire) la psyonique va venir tout juste après la psychanalyse et la psychologie systémique. Nous passons alors des études de l’intrapsychique et de l’interpsychique avec les deux premières disciplines à la prise en compte du transpsychique.

AVANT-PROPOS

Ce qui m’est arrivé le vingt-deux juillet 2015 est tout à fait incroyable. Ce mercredi de toutes les surprises, aux alentours de midi, alors que je longeais l’avenue Allal Benabdellah à Rabat, je tombe net sur l’amour de ma vie que je n’ai plus revu depuis… trente ans. Nous nous sommes reconnus du premier coup d’oeil, son visage s’est illuminé et une petite lueur éclairait ses jolis yeux noirs. Ce livre, qui n’arrêtait pas d’être remanié, pris fin ce jour, car il devait lui être dédié, c’est du moins la promesse que je me suis faite lors de notre première rencontre. Je décide alors de le publier comme un cadeau en réponse à celui que la princesse vient de m’offrir.

Il y a un peu plus de deux décennies apparut un nouveau paradigme dit de la « complexité et du chaos. » Bien qu’elle en intègre les idées cette nouvelle perspective, comme l’a si bien noté Paul Cillier, ne provient pas de la théorie générale des systèmes mais s’est constituée à partir d’autres disciplines : la science des processus non linéaires, la théorie du chaos, celle des systèmes adaptatifs complexes et des théories de l’auto-organisation.

Le XXe siècle marque donc une transition nette entre les sciences des phénomènes simples et linéaires sur lesquelles se sont étayées les psychologies classiques en premier lieu la psychanalyse, et les sciences des phénomènes complexes et non-linéaires. Les sciences de la complexité qui, dès le début, se voulaient comme une alternative au « paradigme newtonien », ont servi comme cadre de référence à de nombreux travaux en psychologie. Mais malgré le nombre grandissant d’écrits sur ce sujet, on ne peut trouver chez aucun auteur –au-delà d’un certain nombre d’analogies et de métaphores- les fondements d’une « psychologie chaotique » en tant que discipline autonome comme le sont par exemple les psychologies cognitives ou systémiques et c’est ce manque que veut combler ce travail.

Ce livre porte donc sur les applications des théories de la complexité à la psychologie clinique, application qui m’a conduit à l’élaboration d’une nouvelle discipline que j’ai appelé la psyonique.

Après la perspective bioénergétique et systémique cette troisième approche a pour but d’introduire la « perspective chaotique » en psychologie.

Par conséquent, et en raison des types de causalités qu’elles prennent en considération, la psyonique va venir juste après la psychologie systémique et la psychanalyse, car là où commence le chaos psychique -objet d’étude de la psychologie du nonéquilibre-s’arrête le paradigme freudien.

La première version de ce travail date de la fin des années 90, j’ai demandé en premier l’avis de deux auteurs connus en France pour être des experts en la matière : Edgard Morin et Henri Atlan.

Encouragé par leurs réponses j’ai envoyé le manuscrit, au fur et à mesure qu’il se développe, à de nombreux auteurs : psychiatres, psychologues clinicien et philosophes. Au-delà de quelques critiques, parfois de forme parfois de fond, aucun d’entre eux n’a remis en question l’approche que je propose. Mais, même si le livre ouvre certainement de nouvelles perspectives en psychologie, il ne répond pas pour autant à toutes les questions : l’aventure de la « chaos-psychology » ne fait que commencer.

Rabat, le 20 mars 2016.

Ahmed SETTI
Président du « Centre d’étude des non-linéarités psychiques »
Membre de « L’Association pour la fondation Henri Ey »
SITES WEB DE L’AUTEUR
http://ecole-de-rabat.com/
http://ecole-de-rabat.com/file/psy

COMMANDER SUR  ATRAMANTA
http://www.atramenta.net/books/naissance-de-la-psyonique/475  

DÉTAILS

Publié en mai 2016 par : Atramenta
Tampere, FINLANDE
http://www.atramenta.net
ISBN : 978-952-273-855-4
Imprimé en France par SoBook, Roubaix
Imprimeur certiié Imprim’Vert
Couverture réalisée par Suzanne Roy
© 2016 Ahmed Setti
Tous droits réservés


Ce contenu a été publié dans Actualités de la Psychologie, Livres, Publications, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.