Sortir de la crise…

Aider le patient à sortir de la crise…
 
Chaque jour, en séance, les thérapeutes rencontrent des consultants méconnaissant la manière dont leurs symptômes peuvent s’exprimer comme des tentatives de solutions à leurs problèmes.

Fortement inspiré par la systémique, le recadrage thérapeutique proposé, dans cet ouvrage, s’étaye sur le paradoxe du fonctionnement humain et donc sur la logique paradoxale de son avancement. Oui, le souffrant est un soignant qui s’ignore ! Oui, la crise est positive, même si elle est fragilisante, voire dangereuse ! Oui, les symptômes ont une utilité fonctionnelle malgré leur dimension douloureuse ! Oui, l’homme est foncièrement bon et généreux même si certains de ces comportements désadaptés pourraient parfois nous le faire facilement oublier.

Durant les entretiens, des yeux s’écarquillent, des épaules se rehaussent, des traits se détendent et des sourires apparaissent sous l’effet de surprise et de réassurance d’une interprétation nouvelle et complètement désaxée du mode de pensée habituel : la pensée circulaire et paradoxale de la systémique.

Le focus théorique, posé dans les premiers chapitres, sur les diverses propriétés d’un système a pour intention de rendre compréhensible le vécu de crise d’un sujet singulier traversé par ces multiples influences systémiques.

Le consultant puise dans cette approche la pleine conscience de sa valeur. Ses comportements, mis en lien avec les systèmes d’appartenance dans lesquels ils se manifestent, sont connotés positivement. Ils cessent alors d’apparaitre insensés, dysfonctionnels pour devenir pertinents. Se découvrant sensible, altruiste et logique, le sujet trouve, dans ce nouveau regard porté sur lui, l’énergie et la motivation d’avancer.

Cependant, le changement ne s’opère pas sans nombreuses résistances. L’homme est ainsi constitué qu’il est, de façon pulsionnelle, attiré par le familier douloureux même si l’inquiétant inconnu du bienêtre le tente ! S’adapter à des repères nouveaux ne peut s’opérer que très progressivement afin d’éviter un désencrage identitaire trop violent. Madame T, Monsieur S, Mademoiselle D, la famille B peuvent ainsi témoigner du processus et des effets déstabilisants d’une crise salvatrice. Dans le dénouement d’une problématique, le paradoxe envahit la scène. La recrudescence des symptômes annonce de futurs avancements. Les progressions se cachent derrière les régressions. Ces temps de tension sont ainsi témoins de l’élaboration d’un conflit intérieur enkysté et en cours de résolution.
Sensibiliser patients et soignants à cette réalité est essentielle afin qu’ils ne fléchissent pas dans leur motivation à avancer malgré les effets dissuasifs des résistances au changement !

Telle est l’ambition de ce livre, ouvrir le champ des possibles « là » où la pensée linéaire nous enferme, « là » où, trop souvent, notre insuffisante prise en compte du fonctionnement paradoxal de l’humain nous aveugle ! Ce qui se donne à voir et à ressentir est un leurre et contredit la réalité d’un vécu intérieur bien différent ! L’homme est trop souvent piégé et mis en douleur par cet artifice sensoriel. Apprendre à réfléchir les situations de manière paradoxale et circulaire, c’est donner aux soignants, patients et proches les clés d’un rébus répondant au désir d’avancement !

LIVRE:
Aider le patient à sortir de la crise: une méthode psychothérapeutique
La patient est un soignant qui s’ignore

Plus de détails: http://www.psycho-ressources.com/bibli/patient-soignant.html

Par Adeline Gardinier
Psychologue Clinicienne, Psychothérapeute


Ce contenu a été publié dans Livres, Publications, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.