Magazine Vivre – Sept-Oct. 2017 – Libres et égaux !

photo-lucie-douvilleÉDITORIAL – SEPTEMBRE 2017 – 669
Libres et égaux

On associe souvent le mot survie à des conditions extérieures précaires : sans eau, sans nourriture, sans vêtements, sans abri, sans pays… Jamais il ne nous viendrait à l’esprit qu’une personne comme Céline Dion ou Donald Trump puisse être en survie.

Mais au-delà des apparences, vie ou survie?
Nous naissons tous égaux.

Dans l’article premier de la Déclaration universelle des droits de l’homme il est dit : « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. » J’entends déjà des commentaires : « Égaux? La personne qui vient au monde en Haïti a-t-elle la même chance que celle qui nait au Canada? Et que dire des enfants qui naissent avec une cuillère en or dans la bouche? Peut-on parler d’égalité? » Oui!

Évidemment, ça dépend de ce que l’on entend par Vie et Survie… Parle-t-on ici des conditions extérieures ou intérieures, car là est la question!

Égaux, jusque dans nos défis à relever.

Nous arrivons tous ici, sur Terre, avec le même ticket en poche : la Vie. Nous aurons tous un chemin à parcourir qui sera parsemé de défis à relever, dont certains seront plus imposants que d’autres, j’en conviens. Mais l’enfant qui vient au monde avec une cuillère en or n’aura pas plus de chance de réussir sa vie que celui qui nait avec une cuillère en bois.

Et même… L’enfant qui nait dans l’opulence aura plus de chance de se faire prendre au piège des apparences et de n’expérimenter la Vie que dans sa superficialité, sans jamais explorer la véritable richesse qu’il a reçue lorsqu’il est né : sa vie.

J’irais même plus loin… Nous sommes tellement égaux que le défi le plus important que nous venons relever, le défi des défis, celui qui va se présenter sous différentes formes, sous différents visages, et qui, chaque fois nous placera devant le même choix, eh bien, c’est le même pour tout le monde : vivre ou survivre?

Tout ce qui brille n’est pas or…

Nous naissons tous libres aussi, libres de nos choix! Allons-nous choisir de vivre notre vie en surface, de la « sur vivre », en misant notre bonheur sur tout ce qui est extérieur : belle allure, belle voiture, bel appartement, beaux vêtements… Mais faire de l’extérieur sa demeure, c’est comme de construire un château de sable sur une plage ensoleillée. C’est beau, mais il suffit d’une vague pour que tout soit emporté!

Sans oublier qu’en accordant autant de crédit à tout ce qui se passe en dehors de ma vie, je deviens non seulement une victime aguerrie, mais c’est entre d’autres mains que repose mon destin. Un regard suspect, une parole inappropriée, un geste déplacé et c’en est fini de ma paix de l’esprit. Ça, c’est survivre! Alors que vivre…

Vivre, c’est choisir de faire UN avec la Vie qui est en moi et autour de moi, de former The Team; c’est donner plus de crédit à ce que je ressens qu’à ce que je vois; c’est rester centré et bien enraciné dans mes valeurs profondes, tellement enraciné que jamais rien à l’extérieur ne saurait m’en faire dévier.

Vivre, c’est ne plus jamais laisser les clés de mon destin ailleurs qu’entre mes mains, car j’ai compris que je suis pleinement responsable de ma vie et la seule capable d’en faire un paradis.

Vivre, c’est aussi, si le cœur m’en dit, porter de beaux vêtements, avoir fière allure, habiter un bel appartement ou conduire une belle voiture, tout en sachant que ce n’est pas ce qui me définit.

Vivre, c’est reconnaitre que ce que je porte à l’intérieur a plus de valeur que tout ce que je pourrais accumuler à l’extérieur.

Vivre, c’est habiter chaque seconde qui passe avec la certitude absolue que je saurai relever tous les défis que la Vie va me présenter, car son seul et unique dessein c’est que je sois bien.

Vivre, c’est comprendre que, peu importe la hauteur de la tour ou le nombre d’albums vendus, si la réussite extérieure a bon gout, la réussite intérieure vaut plus que tout et que si réussir dans la vie est un bel exploit, réussir sa vie est le plus grandiose qui soit!

Lucie Douville

image-magazine-vivre-09-2017ACCUEIL
SEPTEMBRE OCTOBRE 2017
VIE ou SURVIE?
Une question de Conscience!

« L’ombre, en soi, n’existe pas. Elle n’existe que lorsque quelque chose fait obstruction à la lumière. Dès que la lumière apparait, l’ombre disparait. Seule la lumière Est.» Jean-Philippe Brébion introduit ici le Principe de la maladie comme Voie de guérison, la maladie étant l’expression d’un talent qui est en nous, mais non encore exprimé car non encore conscientisé.

La maladie est issue de l’interprétation duelle que nous faisons de la réalité : le bien et le mal, l’ombre et la lumière… Une fois notre interprétation des évènements corrigée, le sens se révèle, l’ombre s’efface, et le conflit disparait devant notre prise de conscience, tout en libérant le Talent créatif qui était enfoui. « Tout comme l’ombre, le conflit n’existe pas. Seule la conscience Est. »

Chaque problème rencontré dans notre vie (maladie, rupture, perte, etc.) est une occasion de devenir conscient d’une richesse que nous n’exprimons pas encore. Vivre en conscience toutes les situations que nous rencontrons dans notre vie, c’est passer de la Survie à la Vie!

Telles sont les pistes que nous avons explorées avec Jean-Philippe Brébion dans le nouveau dossier du Magazine VIVRE.

Dans ce dossier, VIVRE vous propose des réflexions sur…
– VIE OU SURVIE? – Une question de conscience! Rencontre avec Jean-Philippe Brébion
– MON TOUT PREMIER VOYAGE INITIATIQUE – Une traversée risquée
– TOUT SERT… – Notre plus grand bien!
– AU-DELÀ DE LA SURVIE IL Y A… – Mon cerveau!
– LUNETTES DE L’ÉGO – Ou de l’Esprit?
– L’ART… – Au service de la Vie
– POUR UNE RÉVOLUTION – De la Conscience
– VIVRE À GENOUX… – Ou debout?

AUSSI, DANS LE MAGAZINE VIVRE…

LES GRANDS ENTRETIENS : Quand l’objectif est focalisé vers le sens… Rencontre Jean-Yves Bilien – La vie possède cette dose de magie ou de mystère inexplicable qui nous émerveille par les chemins qu’elle emprunte pour permettre à chacun de découvrir ses talents uniques. En se laissant guider par ses élans créateurs, elle offre ainsi l’opportunité de passer de la survie à une vie plus riche de sens. L’histoire de Jean-Yves Bilien en est un exemple absolument fabuleux.

ALIMENTATION : La collation… Une question de vie ou de survie! – Pas toujours facile de trouver de bonnes collations pour la boite à lunch et, si on compte deux collations par jour, on peut vite devenir à court d’idées! Un coupe-faim vise à redonner de l’énergie et de la vitalité. Il aide à demeurer attentif, contribue à un apport énergétique soutenu et satisfait le ventre, mais aussi le palais.

VIVRE À 2 : Garder la flamme toujours bien vivante – De nombreux facteurs peuvent affecter l’harmonie d’un couple. Parfois, ces facteurs ont une telle emprise que la flamme s’éteint peu à peu. Parfois elle vacille, près de s’éteindre, puis demeure faiblement allumée pendant un certain temps, permettant aux problèmes de s’accumuler et aux partenaires de s’éloigner toujours un peu plus.

TRUCS ÉCOLOS – IDÉES BRILLANTES : VIVRE vous propose des trucs et astuces santé pour vous aider à améliorer la qualité de votre vie dans la simplicité de votre quotidien. Dans cette parution nous parlons : Fasting, vous connaissez? Et le Kombucha? Avec la rentrée qui est à nos portes, et si on se donnait un Boost d’amour! Cari, curry, curcuma, quelle est a différence? Et l’extrait de pépin de pamplemousse… le MUST de la santé!

SANTÉ GLOBALE : Qu’est-ce qui me convient, à Moi? – VIVRE a demandé à ses collaborateurs de nous présenter ces différentes approches que sont la naturopathie, l’aromathérapie, la lithothérapie et la psychosomatique. Une personne bien informée fera toujours un choix plus éclairé lui permettant de passer plus facilement de la survie à la vie!

COEUR À COEUR : Entre nous et le bonheur, il n’y a que des peurs! : Rencontre avec André Charbonnier – Il y a toute la conscience qui s’éveille dans le sens de la communauté, du bon, du bien, du beau et de la solidarité. Ce qui nous unit, c’est beaucoup plus fort que ce qui nous divise. La conclusion du film Enquête de sens, c’est nous!… Il existe une sagesse universelle à laquelle on peut se connecter. Est-ce qu’on va choisir d’évoluer en tant qu’humain ou si on va rester simplement des consommateurs? Voilà une bonne question à se poser.

VIVRE AU QUOTIDIEN : La Vie est une école – Informer, c’est déjà très bien, mais mettre à la disposition des gens des outils concrets pour les aider à passer à l’action, sans avoir à escalader l’Everest, c’est encore mieux! Dans cet article vous trouverez donc quatre trucs simples, pratico-pratiques et faciles à intégrer dans votre quotidien. Ils vous sont offerts par les formateurs de la nouvelle plateforme de formation en ligne Vivre au quotidien!

VIVRE…
Maintenant accessible partout sur la planète!
Téléchargez l’application Vivre Magazine sur Google Play ou Appstore.

App Store Apple:
https://appsto.re/ca/AKdq2.i

GooglePlay Android:
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.piranha.vivre&hl=en

VIVRE est membre de Psycho-Ressources
http://www.psycho-ressources.com/toile/magazine-vivre.html


Publié dans Actualités de la Psychologie, Magazines, Publications | Marqué avec , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Magazine Vivre – Sept-Oct. 2017 – Libres et égaux !

Sophrologie et cohérence cardiaque

couvert-sophro-cardiaque-lgSophrologie
et cohérence cardiaque

Similitudes et emprunts

Christian Edgard Mbongo
Editions universitaires europeennes

SOMMAIRE

Ce livre met en exergue deux instruments dont les objectifs et les pratiques sont proches. Des exercices pratiques et des protocoles précis de sophrologie et de cohérence cardiaque permettent tout au long de l’ouvrage de révéler le parallèle entre les deux démarches. Au delà de la démonstration de similitudes et d’emprunts, le lecteur et le praticien retiendront les techniques dont ils pourront faire l’apprentissage.

Le lecteur souhaitant se familiariser avec les bases de la sophrologie et de la cohérence cardiaque y découvrira les fondements et les outils utilisés par les deux approches: respiration, visualisation, relaxation, méditation. Une biographie sommaire de quelques sophrologues triés sur le volet figure en annexe. Coté pratique: l’annexe s’achève par une présentation non exhaustive mais intéressante de logiciels et autres moyens de gestion du stress ,des émotions et de biofeedback de cohérence cardiaque. C’est l’occasion saisie pour rendre honneur aux précurseurs en la matière que sont les deux entités Symbiofi d’une part et Heartmath de l’autre.

photo-christian-mbongoL’AUTEUR

Christian Edgard Mbongo est consultant et praticien en gestion des ressources humaines et diplômé de l’École de somatothérapie et de sophrologie de Tours.

Il s’intéresse aux différentes réponses que nous pouvons apporter aux problèmes du stress notamment les solutions nouvelles et alternatives qui sortent des sentiers battus.

 

DÉTAILS

ISBN-13: 978-620-2-26324-5
ISBN-10: 6202263245
EAN: 9786202263245
Book language: French
Editeur: Editions universitaires europeennes
Site Web : http://www.editions-ue.com/
Auteur: Christian Edgard Mbongo
Nombre de pages: 128
Published on: 2017-08-21
Prix: 32.90 €

Keywords: bien-être, cohérence cardiaque, dépression, stress, sophrologie, cohérence cardiaque, heartmath, biofeedback, stress pilot, heart tracker, ESL

COMMANDE:
https://www.morebooks.de/store/gb/book/sophrologie-et-coh%C3%A9rence-cardiaque/isbn/978-620-2-26324-5


Publié dans Actualités de la Psychologie, Livres, Publications | Marqué avec , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Sophrologie et cohérence cardiaque

A fleur de peau, roman initiatique

couvert-fleur-de-peauA fleur de peau
roman initiatique

Par Saverio Tomasella
Éditions Leduc

Vous avez connu le succès avec le best-seller Hypersensibles ? Aujourd’hui, vous publiez une fiction sur la sensibilité. Vous n’aviez pas tout dit ?

> Je n’avais pas encore pu aborder tous les aspects de la sensibilité élevée. Dans le premier livre, j’ai essayé de dresser un état des lieux sur la sensibilité, à partir d’une grande enquête. Depuis, j’ai approfondi mes recherches, j’ai mené une autre enquête… Avec A fleur de peau, je propose une histoire qui part de faits réels. La forme du roman est plus légère et plus ludique, plus facile à lire. J’essaie de mettre en évidence les « solutions » les plus favorables pour bien vivre avec soi-même et avec les autres, lorsque l’on est très sensible.

Comment est née l’idée de cette fiction ? Quel est le point de départ ?

> Je rencontre de plus en plus de personnes qui, un jour, ont compris que leur sensibilité est un atout, une chance, ou même une force. J’ai souhaité raconter une histoire qui permette de comprendre comment cette prise de conscience peut changer la vie de quelqu’un et quelles sont les transformations positives qui en découlent. L’avantage du roman est de raconter une histoire concrète, quotidienne, qui correspond à la réalité vécue. Le roman donne la possibilité de plonger complètement dans la vie d’un être réel en chair et en os.

Votre personnage Flora à tout pour elle, seulement elle est hypersensible. Est-ce un handicap ou un atout ?

> Flora vit sa sensibilité exacerbée comme un gêne, un frein, une fragilité, puis elle va changer de regard sur elle-même et apprendre à s’aimer comme elle est. Ce passage est réel et libérateur pour les personnes que j’ai interrogées. Il y a un avant et un après. C’est cette libération qui est la trame de l’histoire de Flora.

Votre roman embarque le lecteur dans une histoire captivante tout en proposant un solide bagage pour apprivoiser l’hypersensibilité. Vouliez-vous que ce roman soit une aide ?

> Ce roman a plusieurs ambitions. D’abord être un vrai roman de littérature contemporaine. Ensuite, être une histoire sensible, avec toute la palette des émotions et des sentiments que chacun peut vivre. Enfin, montrer que la vie est plus belle lorsque chacun y met du sien…

photo-saverio-2017Ce roman est-il fait pour valoriser la sensibilité ?

> Oui, absolument : encourager les être sensibles, quel que soit leur âge, les hommes comme les femmes. Les aider à s’accepter, à s’aimer, à s’épanouir, à devenir créatifs, à trouver ce qui leur correspond, ce qui leur fait du bien. Leur permettre de mieux vivre, d’être plus heureux, etc. N’oublions pas que l’expression de la sensibilité est le moteur de la créativité en général et de la création artistique en particuler.

Saverio Tomasella, A fleur de peau, Leduc, 2017, 224 p. ISBN 979-1028503833.
http://www.editionsleduc.com/produit/1218/9791028508500/A%20fleur%20de%20peau

Saverio Tomasella est docteur en psychologie, psychanalyste et écrivain.

Extrait

– Tu descends, chérie ?
– Oui, cinq minutes, je me prépare…
Une lumière oblique pénètre dans la
chambre par la fenêtre ouverte. Les rayons du soleil sont déjà moins audacieux. Ah, les derniers jours d’août ! Il y a dans l’air comme une légèreté nouvelle, quelque chose de piquant, même. Finis l’éblouissement des matinées d’été, la torpeur des après-midis torrides, la tiédeur des nuits étoilées.
Bientôt, ils laisseront place au crissement des feuilles mortes et à la saveur rassurante du chocolat chaud, au coin du feu, quand il fait froid dehors…
Le chant des oiseaux venant des arbres voisins accompagne les pensées de Flora. Elle soupire en silence : les vacances touchent déjà à leur fin. Demain, Théo entre au collège. C’est ridicule, mais elle a le sentiment que ces semaines passées seule avec lui à Belle-Île, en Bretagne, étaient peut-être les derniers moments d’insouciance partagés avec son petit garçon. Même si Théo n’a que onze ans, elle a tellement peur de voir se distendre le lien qui les unit que la panique la submerge déjà à l’idée de le perdre.

Elle sourit en percevant les éclats des voix des enfants qui jouent dans un jardin tout proche. Pourtant, rapidement, les bribes de discussions qui s’élèvent de la terrasse lui donnent envie de s’enfuir à toutes jambes. Les adultes sont si sérieux, barbants même, avec leur manque d’humour, de légèreté, de joie. Elle aime tellement rire, s’amuser, rêvasser. Pourquoi est-elle si différente ? Je ne suis pas faite pour ce monde. J’aurais dû naître à une autre époque… Elle secoue la tête : à quoi bon ressasser ces idées noires ?

Depuis deux jours, Flora ne supporte plus rien ni personne.
Elle est à vif, sursaute au moindre bruit, un rien la blesse. Elle s’irrite, s’emporte ou fond en larmes pour des broutilles, et se replie sur elle-même à la moindre contradiction. L’idée dereprendre le boulot la terrifie. Je ne peux pas continuer comme ça.
La matinée avance et Flora est toujours affalée sur son lit, à broyer du noir, sans la moindre envie de se lever, et encore moins de se préparer pour descendre rejoindre les autres.
Tenir tout le repas en compagnie de ses parents lui semble un effort surhumain. Ils sont pleins de bonne volonté, au fond, mais ils ont l’art de la mettre mal à l’aise en public, et en particulier devant son mari, en insistant sur son originalité, sa susceptibilité, sa « bizarrerie »… Quelle idée de les avoir invités à déjeuner alors que je me sens si mal et qu’entre Laurent et moi… Mais il y a aussi Théo et, pour lui au moins, Flora souhaite faire bonne figure.

La jeune femme se lève pour aller jusqu’à la salle de bain.
Elle se regarde dans le miroir et a un mouvement de recul.
C’est moi, ça, cette tête de piaf aux yeux gonflés et aux cheveux hirsutes ? Et je suis censée remettre en état ce désastre en dix minutes ?
Mais où est ma marraine la bonne fée ? Elle émet un petit rire désabusé qui s’achève en sanglot et retourne s’allonger sur le lit, aussi défait que son visage. Elle tape des pieds, martèle le matelas de ses poings devant l’ampleur de la catastrophe. Elle sait que le pire, ce n’est pas l’état désastreux de l’extérieur mais le cataclysme existentiel complet qui ravage l’intérieur de cette pauvre carcasse. Non, je ne peux pas continuer à souffrir comme ça, à me sentir aussi misérable.

Pourquoi est-ce que tout l’affecte à ce point ? Une remarque, une mimique, son propre reflet dans le miroir, où elle se reconnait à peine ? Flora sait qu’elle est très sensible, trop sensible peut-être, mais aujourd’hui, ce sentiment la déborde. Elle veut à tout prix trouver quelque chose qui lui permette de surmonter ce raz-de-marée. Est-elle réellement « bizarre », « originale », comme le prétendent ses parents ? En tout cas, elle a besoin d’être acceptée telle qu’elle est, reconnue pour ce qu’elle est réellement et prise au sérieux.

Pour l’heure, l’urgence est de retrouver un peu de confiance et d’aplomb. Mais terrée dans cette chambre, seule, ça risque d’être difficile. Où est ce fichu téléphone ? Flora exhume le portable des draps froissés et se rallonge sur le dos, les bras en croix, comme si le rayon de soleil qui réchauffe son visage allait aussi lui souffler le nom de la personne qu’elle pourrait appeler. Samira ? Oui, bien sûr, c’est à sa fidèle amie qu’elle pense en premier, sauf que celle-ci est en vacances au Brésil, où le jour n’est sans doute même pas encore levé…
Qui, alors ? L’esprit comme paralysé, Flora se prend la tête entre les mains.

Du rez-de-chaussée, une voix appelle son nom. Incapable de répondre, elle se relève malgré tout pour aller se laver les dents, en baissant soigneusement la tête pour éviter son reflet. Qui ? Qui pourrait m’écouter et me comprendre ?
Flora recrache l’eau mousseuse et pose sa brosse à dents en esquissant un sourire. L’odeur anisée semble avoir allumé une petite lumière dans le tunnel de son esprit. Marc.
Elle esquisse une grimace. Marc ? Elle le connaît à peine !
Justement… Au moins lui ne me jugera pas et je ne me sentirai pas obligée de faire semblant, comme avec tous les autres. Oh, et puis…

Elle se précipite sur son sac et fouille fiévreusement jusqu’à tomber sur la carte de visite que Marc lui a tendue avec un sourire chaleureux à l’issue de la conférence où elle s’est rendue avec son ami Antoine, juste avant les vacances. Une rencontre sur le thème de la « félicité ». Rien que ça ! Pas le simple bonheur, mais la félicité, la « grande joie profonde », précisait le texte de présentation. Au début, Flora avait trouvé cette idée bizarre. Puis, sans trop savoir pourquoi, elle s’était sentie attirée et avait franchi le seuil de ce centre de yoga, où un petit auditoire était installé sur des coussins dans une atmosphère propice à l’écoute et à la détente. L’homme qui parlait était très simple. Naturel. Sa parole lui avait semblé juste, sincère. Elle avait été touchée par son témoignage. À la fin du débat, Flora était allée le remercier et ils avaient discuté quelques minutes. Elle se souvient encore de sa présence, de sa poignée de main vigoureuse, de son sourire vrai…

Elle relève la tête et croise son image dans le miroir, décèle le doute dans ses yeux. Le doute. Le voilà qui revient, s’insinue sournoisement, comme toujours, à la moindre occasion.
Le manque de confiance en soi, la peur de gêner, d’être de trop… Tu ne vas tout de même pas le déranger pour rien, un dimanche en plus, c’est ridicule. Non, ce qui serait vraiment ridicule, ce serait de céder à sa propre faiblesse, de ne pas oser dépasser ses réticences, de faire comme elle a toujours fait : garder ses angoisses pour elle, mettre un mouchoir dessus et se résoudre à ce que rien ne change.
Non, non, je ne veux plus continuer comme ça, je veux vraiment changer !

Flora retourne s’asseoir sur le lit et compose à toute allure le numéro en évitant de trop réfléchir.
— Allô ?
— Marc ? Je ne vous dérange pas ? C’est Flora, euh… Je ne sais pas si vous vous rappelez, nous nous sommes rencontrés
fin juin, lors de votre conférence sur la félicité…
— Oh, Flora, bien sûr que je me rappelle. Comment allez-vous ?
— Eh bien… Je suis désolée de vous appeler un dimanche mais vous m’aviez dit…
— Que vous pouviez m’appeler en toutes circonstances, complète Marc, percevant le tremblement dans la voix de Flora. Vous avez bien fait. Comment puis-je vous aider ?
— Je crois… Je crois que j’ai besoin d’aide. D’un coup de pouce. J’ai besoin de pouvoir parler à quelqu’un sans me sentir jugée, d’être vraiment comprise et acceptée. Je ne vais pas très bien en ce moment. Je ne comprends pas ce qui m’arrive. Pourtant, j’ai tout pour être heureuse…
Le silence bienveillant à l’autre bout du fil l’incite à poursuivre.
— J’ai l’impression que je suis en train de me replier sur moi-même et de me laisser aller. Je ne veux plus voir personne, cela me coûte trop. Tout me pèse. Je suis tout le temps à cran, à fleur de peau, c’est invivable…
— Vous êtes à bout de forces ?
— Oui, c’est ça… et surtout, je ne sais pas quoi faire pour sortir de cet état.
— Je comprends, Flora. Le mieux serait qu’on se voie, vous ne croyez pas ?
— Oui, je… Demain ? Mon fils entre en sixième et j’ai libéré ma journée. C’est peut-être trop…
— C’est parfait. En fin de matinée ? 11 h ?
— Oui, d’accord. Merci… Merci beaucoup. 11 h.
— À demain, Flora.
Avec un soupir de soulagement, la jeune femme repose son téléphone et s’autorise enfin un sourire. Elle se lève et marche vers la fenêtre, attirée par le ciel, la lumière, la légère brise qui joue avec les cimes des arbres…

© Saverio Tomasella, Leduc, 2017.

Savario Tomasella est membre de Psycho-Ressources
http://www.psycho-ressources.com/saverio-tomasella.html


Publié dans Livres, Publications | Marqué avec , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur A fleur de peau, roman initiatique

L’approche non directive créatrice de Colette Portelance

photo-colette-portelance-bisL’approche non directive créatrice de Colette Portelance
Un art de vivre authentiquement

L’approche non directive créatrice(MD), l’ANDC(MD), a été créée par Colette Portelance dans les années 80. Cette approche, fondée sur la communication authentique, est une approche relationnelle, de nature affective, bien qu’elle se déroule dans un cadre professionnel bien défini.

Approche humaniste, centrée sur la personne de l’aidé comme sur celle de l’aidant, l’ANDC se distingue surtout par le fait que l’accent est mis sur le processus relationnel, permettant à l’aidé de vivre une expérience relationnelle saine, positive et authentique, dans le respect des rôles de chacun. Fort de cette expérience relationnelle respectueuse de sa nature profonde qui sera ajoutée à son bagage, l’aidé aura de nouveaux repères et pourra transférer ses acquis dans sa vie personnelle et se construire une vie satisfaisante et correspondant à ses besoins, ses limites, ses zones de sensibilité, bref de son unicité.

Pourquoi l’appellation non directive créatrice ?

On dit que l’ANDC est non directive créatrice parce que le thérapeute respecte totalement l’unicité de son aidé, ses besoins, ses opinions, ses émotions, ses blessures. Il ne lui donnera aucun conseil qui risquerait de le dévier de sa voie personnelle, ni de solutions toutes faites, il ne projettera pas son monde intérieur et ses propres expériences sur celles de ses aidés. Pour être un aidant non directif, selon l’ANDC, ce dernier doit être en mesure d’abandonner le pouvoir qu’il prend sur la vie des autres et de récupérer le pouvoir sur sa propre vie.

Puisque l’ANDC accorde une importance capitale au travail sur soi dans la formation de ses thérapeutes, l’aidant ANDC a assez de connaissance de lui-même pour arriver à être véritablement non directif avec ses clients, tout comme dans sa vie personnelle d’ailleurs. Grâce au travail qu’il a fait sur lui, il ne jugera pas son aidé dans ses différences, il va plutôt l’accepter tel qu’il est. Et c’est précisément cet accueil authentique, jumelé à la certitude du thérapeute que chaque humain possède ce qu’il faut pour se créer lui-même, que ce dernier pourra aider son client à trouver ses propres solutions, ses propres moyens pour créer sa vie à sa satisfaction. Cet objectif d’autocréation, de réalisation de soi, de construction de son propre bonheur est d’ailleurs le sens du mot créatrice dans le nom de l’approche. Par cet aspect de son travail, le thérapeute par l’ANDC favorise l’autonomie de son aidé, l’exploitation de son unicité et l’épanouissement de son plein potentiel personnel, relationnel, spirituel et professionnel.

L’ANDC, une approche qui fait rayonner l’humain, l’amour et les relations saines

Être en contact avec l’ANDC, une approche qui met en valeur l’humain et les relations authentiques, c’est vivre une expérience d’évolution personnelle et relationnelle empreinte d’amour et de respect mutuel. À travers le processus proposé par l’ANDC, la personne s’acceptera nécessairement davantage comme elle est, accueillera son unicité, s’occupera mieux de ses besoins spécifiques, de ses limites personnelles, alors, nécessairement, elle deviendra plus libre d’être elle-même et augmentera l’estime et la confiance en elle. Elle apprendra ainsi à s’affirmer dans le respect d’elle et des autres.

L’ANDC favorise l’accroissement de l’amour de soi, mais de l’amour des autres aussi, car elle a pour but d’aider à intégrer un savoir-être relationnel, un art de la communication, une aptitude à dénouer les systèmes insatisfaisants en relation, ceux qui minent les liens interpersonnels et qui mènent aux confits ou aux échecs. Cette approche aide véritablement à mieux aimer les autres, sans les contrôler, sans les surprotéger non plus, tout en s’aimant mieux soi-même.

L’ANDC, un art de vivre

Le but principal de cette approche est d’améliorer notre relation à nous-même et aux autres. L’ANDC est une manière d’être. Pas seulement une théorie ou une méthode, mais une philosophie de vie qu’on peut transposer dans notre vie personnelle et professionnelle.

C’est ce qui la rend unique et si utile dans la vie quotidienne et c’est pourquoi elle produit des changements aussi significatifs dans le bonheur personnel et relationnel des personnes qui la pratiquent.

Qui est Colette Portelance ?

Colette Portelance est née au Québec et détient un doctorat en sciences de l’éducation de l’Université de Montréal et de l’Université de Paris. Auteure et conférencière réputée, elle a créé l’ensemble des programmes de formation professionnelle du CRAM, dont elle est la cofondatrice. Spécialiste de la communication et des relations humaines, elle est connue et reconnue pour son authenticité, son respect profond de la personne et sa grande capacité à favoriser l’exploitation des ressources personnelles et professionnelles.
Le CRAM dispense son programme de formation à Montréal, à Québec, à Gatineau et à Paris.
Pour plus d’informations
http://www.cramformation.com

Le CRAM est membre de Psycho-Ressources:
http://www.psycho-ressources.com/toile/cram.html


Publié dans Actualités de la Psychologie, Formations, Thèmes Variés | Marqué avec , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur L’approche non directive créatrice de Colette Portelance

Exposition Vincent et moi (7 sept – 19 oct 2017), Québec, Ca.

GALERIE Vincent moi L’ART EN TÊTE
Les expositions se poursuivront jusqu’au 19 octobre 2017.
Jeudi 7 septembre 2017 – 17 heures

Vous invite au vernissage de deux expositions…

image-vincent-08-2017-1Mine et mines
de Yves Pedneault

Si les portraits traditionnels permettent au visiteur de surprendre un homme, une femme, un grand de ce monde dans une mise en scène étudiée, il en est autrement avec ceux de l’artiste Yves Pedneault. Dans sa galerie de portraits d’une extrême précision, exécutés au fusain ou au crayon graphite, pas de décor de cinéma ou de mise en scène.
Qu’ils s’appellent Georges, David, Yassine, Barbara, Béatrice ou Ayla, ils vous fixent, vous interpellent tellement ils sont saisissants. Ils sont là avec leur mine renfrognée ou soucieuse, éveillée ou enjouée, l’âme et l’émotion à fleur de peau. Leur visage nu comme une question. Ils sont si réels dans leur histoire ou leur innocence d’enfant que vous avez l’impression qu’ils vous parlent. Qu’ils vous posent la question… « Et moi, qui suis-je ? »

image-vincent-08-2017-2La ligne du désir
de Yorick Godin

La ligne du désir, pour prêter au travail de l’artiste des mots qu’il présente tel un parcours : « Voici que j’ai d’abord observé le monde tel qu’il m’apparaissait. Puis, j’ai observé l’observateur lui-même, ce que j’appelle le psychique.
Finalement, j’ai observé le Dieu dans son action sur le monde et moi. » Yorick Godin est très inspiré par la représentation des relations, humaines ou spirituelles. Pourquoi le figuratif en ces temps post modernes ? À cause de sa prédilection pour le gracieux et des repères humains. Il met dans les formes, une harmonie peu probable, voir litigieuse. Mettre l’encore beauté dans son absence comme pour y faire apparition. La libération de la ligne est attendue, vers la ligne de l’esprit.

Galerie Vincent et moi (local G-1343)
2601, chemin de la Canardière, Québec (Québec) G1J 2G3
418 663-5000, poste 6440
http://www.ciussscn.ca/vincentetmoi

La galerie est ouverte du lundi au vendredi de 13 h à 16 h, sauf les jours fériés.

Membre de Psycho-Ressources:
https://www.psycho-ressources.com/toile/programme-vincent-et-moi.html


Publié dans Ateliers & Croissance, Colloques & Conférences | Marqué avec , , , , , , | Commentaires fermés sur Exposition Vincent et moi (7 sept – 19 oct 2017), Québec, Ca.

La voix ouvre sur le monde

La VOIX OUVRE SUR LE MONDE
est un lieu de RENCONTRE avec SOI…

Dans le cadre d’un groupe ou de sessions privées, l’apprivoisement et l’expérimentation de la voix se fait selon votre rythme en mettant l’accent sur le SOUFFLE, la RÉSONANCE et l’ÉMOTION.

Explorer sa voix, c’est découvrir une organisation corporelle dans laquelle on peut trouver une solidité au centre de soi, là où loge l’impulsion de la respiration. C’est aussi apprendre à habiter différents espaces corporels – gorge, bouche, poitrine, tête – où le son vibre et s’amplifie. Pour ce faire, différents exercices sont utilisés.

La voix possède cette étonnante capacité de mettre en contact avec nos ÉMOTIONS, notre univers intérieur.Elle s’enracine dans le corps qui porte le vécu, l’histoire de l’individu et par extension, de sa ligné et de l’humanité.

… ET LES AUTRES

Pour que la voix se définisse et se déploie, il faut que quelqu’un écoute. Souvent, lors de la mise en situation du travail vocal – ou chanter du répertoire – cet univers intérieur se révèle, émerge. La PRÉSENCE des autres et/ou de la thérapeute permet de recevoir ces sensations et émotions qui feront éventuellement sens. C’est ainsi que l’expérience vocale et l’expérience relationnelle ouvrent sur une richesse insoupçonnée: la CONNAISSANCE DE SOI et l’INTERDÉPENDANCE, sources de changement.

FORMULES PROPOSÉES:

  • Rencontres individuelles chaque semaine, à la quinzaine ou chaque mois.
  • Atelier VOIX-THÉRAPIE (à la quinzaine).
  • Sur place, à l’atelier LA VOIX OUVRE SUR LE MONDE,  Montréal, Québec.

Des rencontres individuelles sont aussi possibles avec l’utilisation du logiciel SKYPE pour quiconque désire une démarche psychothérapique ou un support dans l’élaboration de son expression personnelle et/ou artistique (chant, théâtre, écriture).

RENÉE CHARRON est chanteuse, professeur de voix et psychothérapeute depuis plus de vingt-cinq ans. Elle pratique à Montréal, Québec (Canada) où elle s’est installée en 1977 après avoir terminé des études en musique. Sa démarche en abandon corporel ainsi que des études en psychologie complètent différentes formations qui se sont accumulées tout au long des années (chant, animation de groupe, bioénergie, pose de voix). Son expérience de la scène – pop-rock dans les années ’80, jazz dans les années 2000 – et de la radio complètent un parcours dynamique, varié et surtout, HUMANISTE.

Renée Charron
LA VOIX OUVRE SUR LE MONDE
http://www.psycho-ressources.com/renee-charron.html
514.495.9298


Publié dans Actualités de la Psychologie, Ateliers & Croissance | Marqué avec , , , , , , , | Commentaires fermés sur La voix ouvre sur le monde

Comment découvrir « Qui on est! » grâce au Double-Zodiaque

Comment découvrir « Qui on est! » grâce au Double-Zodiaque

Par Jean-Paul Michon, Astrologue-chercheur
Auteur du livre : Les Cinq Couleurs de l’Astrologie Karmique.
http://www.double-zodiaque.com

image-zodiaque(ci-contre: Modèle de carte du ciel avec ses couleurs liées à la théorie du Double-Zodiaque)

Témoignage de Michel

Je remercie chaleureusement Mr Jean-Paul Michon, incroyable astrologue avec sa théorie du Double-Zodiaque. Je le remercie pour son sérieux et sa précision dans l’analyse de mon thème astral : Cher monsieur, je suis votre obligé, vous avez aujourd’hui changé le sens de ma vie, dont ni vous ni moi ne connaissons les véritables répercussions directes et indirectes, présentes et à venir. MERCI ! Je vous recommande auprès de mes ami(e)s, un tel professionnalisme se doit d’être reconnu à sa juste valeur. Bien à vous. Michel.

Comment en arriver à un tel témoignage ?

Je commence cet article par ce témoignage pour montrer qu’après une simple consultation, le fait que l’on s’adresse à la partie la plus intime de la psyché grâce à sa carte du ciel, la personne se sent interpelée et trouve enfin des réponses pour son existence. Il n’y a pas de réponse possible si on n’intègre pas certaines hypothèses liées aux vies antérieures.

Même si les « scientifiques » ne veulent pas reconnaitre cette hypothèse, ils n’ont pas de contrôle sur celle-ci.

La plupart des gens ne veulent rien savoir de leur carte du ciel, car ils ne veulent pas connaitre leur futur et avec raison. Toutefois, il existe deux sortes d’influences des astres. La première est à l’origine de la carte du ciel de naissance. La seconde sorte d’influence correspond à l’impact de cette l’influence tout au long de notre vie. Ce qui sert à connaitre notre avenir.

Pour le psychologue, ce qui est intéressant, c’est seulement la première sorte d’influence, c’est-à-dire celle qui génère la carte du ciel de naissance, car elle révèle toute la personnalité grâce au Double-Zodiaque.

La théorie du Double-Zodiaque est une nouveauté dans le domaine. Cette nouvelle forme d’astrologie combine les techniques astrologiques orientales et occidentales. Elle superpose le zodiaque sidéral au zodiaque tropical. Le système sidéral tient compte de la précession des équinoxes. C’est-à-dire qu’il se déplace et glisse sur le zodiaque tropical à raison de 1° tous les 72 ans.

La nouveauté vient du fait que l’on compare les deux roues zodiacales point par point. Cela augmente de façon très importante la quantité d’informations disponibles pour l’analyse les cartes du ciel. Les couleurs générées par le logiciel d’astrologie (Auréas) sont adaptées à la théorie de Double-Zodiaque. Ces couleurs représentent le niveau spirituel atteint par la personne au cours des précédentes vies. Elles marquent chaque maison astrologique de la carte du ciel de façon indélébile et donc la personnalité de chacun d’entre nous.

Chaque signe zodiacal que vous soyez Bélier, Taureau, Gémeaux etc. définit une zone du zodiaque dans laquelle se trouve votre signe solaire. Le Double-Zodiaque s’intéresse aux 12 signes zodiaques simultanément. Il va observer la superposition de chaque signe zodiaque sidéral avec le signe tropical. Chaque signe étant gouverné par des planètes différentes, il s’ensuit un impact différent en fonction de l’angularité spatiale de nos deux planètes. Sans rentrer dans le détail des aspects techniques purement astronomiques, nous pouvons affirmer qu’il y a là une source d’information essentielle pour comprendre l’être humain. D’où la nécessité pour toutes les professions qui s’intéressent à la psyché humaine de découvrir ces nouvelles observations.

La grande nouveauté vient du fait que l’on tient compte des 12 signes zodiacaux qui ont une influence aussi importante les uns que les autres. Chacun représente une sorte de paradigme différent d’influence sur la psyché humaine.

LES DOUZE MAISONS

Elles divisent le ciel de naissance en douze portions qui correspondent aux douze signes du zodiaque comme une sorte de parité spirituelle un peu complexe à expliquer. Elles dépendent directement de l’heure de naissance. Sans heure de naissance impossible de parler de l’Ascendant ou des maisons. L’axe de l’Ascendant (flèche à horizontale à gauche de la carte du ciel) représente l’horizon terrestre et la position du Soleil dans la carte du ciel donne l’heure de naissance.

Les cinq couleurs générées automatiquement par le logiciel d’astrologie correspondent à différentes interprétations :

  • Le Jaune nous parle d’énergie; (elle propulse la maison).
  • Le Bleu parle de blocage (l’énergie de passe pas).
  • Le Rouge parle d’aspect de talents (vécu dans l’instant présent).
  • Le Vert parle de notre mission sur Terre (notre expertise au service des autres).
  • Le Mauve parle de notre volonté de trouver des solutions aux problèmes soulevés par cette maison et la superposition de signes astrologiques.
  • L’absence de couleur signifie qu’on se limite à travailler au niveau sidéral de la carte du ciel.

1) La maison I ou Ascendant définit notre rapport aux autres et à la façon de réagir à tous stimuli. Dans l’exemple de la carte du ciel affichée en début de l’article, la superposition rouge entre la Vierge sidérale et la Balance tropicale indique un sens aigu du détail dans l’observation de la vie quotidienne. Rien n’est laissé au hasard.

2) La maison II est là pour analyser nos faits et gestes. Elle juge de la réussite ou non de chaque geste que nous posons. Cela représente notre confiance en nous. Dans notre exemple, la superposition rouge entre la Balance sidérale et le Scorpion tropical montre une grande confiance en soi avec beaucoup de recul et d’esprit de synthèse sur les événements.

3) La maison III sert à nous documenter sur ce que nous vivons afin de voir comment les autres pourraient vivre le même genre d’expérience. Dans notre exemple, la coloration jaune entre le Scorpion sidéral et le Sagittaire tropical indique une personne qui dispose d’une sorte d’autorité naturelle pour s’adresser aux gens.

4) La maison VI représente notre mémoire, nos références, nos sources qui sont au départ essentiellement familiales. Dans notre exemple, la superposition Sagittaire sidéral / Capricorne tropical indique un rejet des valeurs familiales utopistes.

5) La maison V nous permet de nous construire par différenciation de ce que nos parents nous ont fait vivre. C’est comme la coupure du cordon ombilical afin de développer notre propre moi psychologique. Dans notre exemple, la superposition sans couleur entre le Capricorne sidéral et le Verseau tropical indique une volonté d’être une personne responsable face à la réalité de la vie. Un chef en quelque sorte.

6) La maison VI nous permet de découvrir comment se rendre utile en fonction de la personnalité que nous avons développée. Dans notre exemple, la non-coloration de la superposition du Signe du Verseau sidéral avec le Poisson tropical ainsi que la présence de la Lune noire indique un manque d’intérêt pour les choses du quotidien (métro-boulot-dodo).

7) La maison VII va nous inciter à fréquenter du beau monde pour partager nos intérêts. En premier, nous y trouverons le partenaire ou les associés. Dans notre exemple, la coloration mauve de la superposition Poissons sidérale et du Bélier tropical indique le goût de fréquenter des gens sensibles à la souffrance des gens et avec le désir de trouver des solutions.

8) La maison VIII va nous faire comprendre pourquoi nous avons eux quelques surprises avec nos partenaires. Dans notre exemple, la coloration mauve entre le Bélier sidéral et le Taureau tropical indique le goût de prendre les choses en mains afin de ne pas rester dans la compassion, mais de chercher des solutions pour sortir les gens de la pauvreté.

9) La maison IX nous sert de rétrospection morale afin de prendre du recul sur la vie et à nous préparer intellectuellement à la vraie vie. Dans notre exemple, la superposition rouge entre le Taureau sidéral et le Gémeaux tropical indique une conviction et une intelligence vive à convaincre le monde sur les vraies valeurs que nous devrions accepter.

10) La maison X est celle de la vraie vie où nous allons pouvoir livrer la marchandise en fonction de qui on « Est ». Dans notre exemple, la coloration rouge entre les Gémeaux sidéral et le Cancer tropical indique une grande capacité à débattre publiquement de nos problèmes en société (journaliste, homme politique). La présence de la conjonction du Soleil et de Jupiter avec Mars montre toute la volonté de bien faire.

11) La maison XI est celle du repli stratégique afin de retrouver des personnes qui partagent les mêmes déceptions sociales et professionnelles. Dans notre exemple, la non-coloration entre le Cancer sidéral et le Lion tropical indique la nécessité de partager nos émotions, notre vécu avec les personnes qui portent les mêmes aspirations politiques.

12) La maison XII représente la caisse enregistreuse de la vie ou nous serons payés en fonction de la qualité spirituelle de nos actions. Nous y retrouvons les prisons, les hôpitaux et toutes sortes de souffrances psychologiques. C’est dans cette maison qu’interviennent les thérapeutes et toutes personnes qui travaillent avec compassion. Dans notre exemple, la superposition jaune entre le Lion sidéral et la Vierge tropicale avec la présence de Priape conjoint à Pluton et Uranus montre que nous avons affaire à une personne qui veut mettre tout son pouvoir pour lutter contre la misère humaine.

Synthèse sur l’analyse de la carte du ciel

Temps d’analyse : 10mn, sans connaitre la personne ni l’avoir jamais rencontré. Tout s’est fait pas internet.

Salut Michel,
Tu as une carte du ciel qui sort de l’ordinaire. Elle montre une sorte de fatigue de voir une société à côté de ses pompes avec des parents qui rêvent en couleur. Tu t’es construit une carapace d’homme pragmatique qui veut essentiellement regarder la réalité en face.
Tu es un homme particulièrement intelligent avec une lucidité hors pair. Cet esprit de synthèse dont tu disposes impressionne les gens.
Charmeur, ta nature est avant tout bienveillante avec une tendance à voir haut et loin. Toutefois attention à ne pas décrocher de la réalité.
Ta compassion cherche des solutions pour la masse. Tu veux venir en aide aux gens sans défense. Tu es un stratège qui n’aime pas les abuseurs. Attention au guerrier en toi. Tu es avant tout un homme de dialogue et de conviction. Ton combat doit avant tout être intellectuel.
Je te verrais bien homme de radio, débatteur ou leader politique.
Tu es un meneur d’hommes pour combattre les fausses idées.
Tu peux compter sur ton intelligence et tes excellentes idées.
Tu détiens le sens du Pouvoir et l’art de l’utiliser.

Fais-en bon usage!
Jean-Paul Michon, astrologue

Cette théorie du Double-Zodiaque apporte la preuve de l’influence des astres liée à l’instant de la naissance. Aucun psychologue ne pourra plus affirmer que nous sommes égaux à la naissance. Il y a comme une sorte de programme de vie qui nous laisse le libre arbitre, mais nous pousse vers une sorte de destin. Il n’y a pas besoin de beaucoup d’apprentissages pour découvrir cette nouvelle théorie. Avec mon dernier livre et le logiciel AstroPc Pro V10 d’Auréas, vous serez équipés pour faire vos premiers pas avec cette formidable nouvelle approche.

Pour contacter l’auteur :
Jean-Paul Michon, astrologie karmique
Téléphone au Canada: (418) 265-4700 – Sur Skype: michonjp
http://www.double-zodiaque.com


Publié dans Actualités de la Psychologie, Approches Variées, Articles Thématiques | Marqué avec , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Comment découvrir « Qui on est! » grâce au Double-Zodiaque

Plonger au coeur de soi – Patricia Penot

couvert-plonger-en-soiPlonger au coeur de soi
Même quand cela semble impossible

de Patricia PENOT
Édition Solar
Collection Harmonie

SOMMAIRE

Réussir à aller au-delà de l’histoire de ses pensées et de ses émotions… S’inviter à visiter son propre monde en tant qu’Être à part entière… Tout un programme existentiel !

Comment dynamiser ses relations et la réalisation de ses projets ? Comment redonner de la valeur à l’amour et à l’acception de soi ? Comment évoluer vers des choix plus conscients et dépasser les obstacles ? Comment fortifier ses capacités pour mieux se connaître et se comprendre, afin d’aborder les événements de sa vie en plus grande conscience et son existence de manière plus libre?

S’appuyant sur sa formation, son expérience de thérapeute et sa recherche personnelle, Patricia Penot propose des « maisons à visiter » qui sont autant de portes à ouvrir sur le cheminement de la connaissance de soi.

Des exercices faciles à appliquer, s’appuyant sur différentes méthodes comme la visualisation, l’EFT ou la sophrologie, permettent également au lecteur d’avancer dans la découverte de sa nature profonde et de progresser dans sa quête d’équilibre et d’harmonie.

EXTRAIT DE L’INTRODUCTION

Être humain, un programme de vie

Le soi, la conscience de soi, l’être et l’existence sont autant d’expressions de nous-mêmes qui cherchent à s’éveiller et à prendre forme dans la matière, d’une façon ou d’une autre, parfois sous forme de tragédie, parfois sous forme de comédie. La scène de l’existence nous invite toujours à participer à ce qu’on appelle le grand jeu de la vie… sans pour autant nous avoir fourni le véritable mode d’emploi pour que notre existence puisse être la plus claire et la plus consciente possible. Nous avons donc à nous découvrir, à nous rencontrer, dans notre pire et dans notre meilleur. Nous avons à nous comprendre et à nous apprivoiser. À la manière d’un sculpteur qui commence à dégager les parties qui encombrent la beauté en devenir d’une matière brute, nous devons enlever chaque obstacle à la vision pure de ce qui est caché en nous-mêmes, pour qu’enfin notre beauté intérieure puisse s’exprimer dans la fluidité de notre être. Ainsi, tout comme l’artiste qui s’occupe à apprendre et à développer le maniement de son art pour en favoriser sa plus belle expression, nous, en tant qu’êtres humains, nous avons à apprendre à aller chercher et à exprimer cette force intérieure qui nous compose et qui nous structure, pour essayer de l’exprimer de la manière la plus harmonieuse possible, donnant ainsi un sens artistique à notre existence.

Existe-t-il un chemin spécifique, particulier, pour réussir cet apprentissage ? Doit-on aller chercher l’artiste en nous pour nous aider dans la plongée de ce que nous sommes au plus profond de nous-mêmes ?

Ce qui vous est proposé aujourd’hui est une triple invitation. L’invitation à une rencontre, et pas n’importe quelle rencontre, car celle-ci représente un moment précieux pendant lequel il est possible, en toute simplicité, en toute humilité, de découvrir des facettes de soi jusqu’alors ignorées. L’invitation à un partage, celui d’échanger ces instants de soi à soi, en essayant de mettre entre parenthèses toutes ces conditions qui ont probablement, si souvent, empêché de se voir dans sa beauté intérieure. L’invitation à une plongée au coeur de soi, au-delà des souffrances, comme on pourrait avoir envie de plonger dans un océan de bonheur ou une mer de bienveillance pour se faire du bien.

Cela pourrait sembler impossible, tant nous pourrions sentir ou pressentir tout ce que nous avons à défaire pour toucher ce coeur de l’être, tout ce que nous avons à déplier de nous-mêmes pour exprimer ce qui existe au coeur du soi. Pourtant, souhaiter le faire est le meilleur que l’on puisse se donner pour se réaliser en tant qu’être, pour exprimer ses dons et ses possibilités, pour se donner à vivre du bonheur et du joyeux dans sa vie.

photo-patricia-penot-2017L’AUTEUR

Patricia Penot est Sophrologue Humaniste Expert, Relaxologue, Coach émotionnelle EFT et Energéticienne. Elle est également consultante et enseignante dans le domaine du bien-être, de la croissance de la personne et de la conscience de soi depuis plus de 20 ans.

Animatrice de l’émission « Parlons Sophrologie » sur Radio Médecine Douce, Patricia Penot est fondatrice et directrice du Centre Evolution Formation et est l’auteur de plusieurs ouvrages.

Site Web – https://authentiqueetlibre.com

COMMANDER l’OUVRAGE:
https://authentiqueetlibre.com/livres-2/plonger-au-coeur-de-soi/

DÉTAILS

Poche: 160 pages
Editeur : Solar (13 février 2014)
Collection : HARMONIE
Langue : Français
ISBN-10: 2263063552
ISBN-13: 978-2263063558
Dimensions du produit: 10,9 x 1,5 x 17,9 cm

PUBLICATIONS PSYCHO-RESSOURCES

Quand nous nous retrouverons… Éditions BOD
(Roman – Amour – Suspense)
http://psycho-ressources.com/blog/quand-nous-nous-retrouverons/

CD4 – Vous avez dit Sophrologie ?
http://psycho-ressources.com/blog/cd4-sophrologie/

4 étapes et je lâche prise !
http://psycho-ressources.com/blog/lacher-prise/

Patricia Penot – Authentique, Libre et Joyeux !
http://psycho-ressources.com/blog/patricia-penot/


Publié dans Actualités de la Psychologie, Livres, Publications | Marqué avec , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Plonger au coeur de soi – Patricia Penot

Tournée Européenne 2017 – Yvon Dallaire, Psychologue

photo-yvon-dallaire-2017Tournée Européenne 2017
Yvon Dallaire, Psychologue

Yvon Dallaire – Psychologue – Auteur – Conférencier – Formateur

Ma prochaine tournée européenne

Cette tournée sera ma 60e depuis l’an 2000. Je réalise encore une fois mon projet de
« retraite » : voyager et partager ce que la vie m’a appris sur les femmes, les
hommes et les couples. Chaque voyage me permet de découvrir de nouveaux coins
de pays et, surtout, de retrouver des amis et de m’en faire des nouveaux. Je viens
d’avoir 70 ans (j’en suis le premier surpris) et je souhaite pouvoir ainsi continuer de
voyager et de partager encore longtemps.

Voici donc les activités qui nous donnent l’occasion de nous revoir ou de faire
connaissance. À bientôt, j’espère.

La meilleur façon de me joindre est par courriel : yvondallaire@optionsante.com
Je vous souhaite une belle et bonne journée et beaucoup de bonheur seul et/ou à
deux.

Tous les détails de la tournée de Yvon Dallaire en Europe:
http://www.psycho-ressources.com/yvon-dallaire-tournee-europe-60.pdf

Yvon Dallaire
Psychologue – Auteur – Conférencier – Formateur
815, avenue Eymard, Québec (Québec), Canada, G1S 4A2
Tél. : (418) 687-0245 Télec. : (418) 687-4312
Courriel : yvondallaire@optionsante.com
Internet : http://www.yvondallaire.com

Yvon Dallaire, M.Ps., Psychologue et auteur
http://www.psycho-ressources.com/yvon-dallaire.html


Publié dans Actualités Psycho-Ressources, Bottin des PSY, Colloques & Conférences | Marqué avec , , , , , , , | Commentaires fermés sur Tournée Européenne 2017 – Yvon Dallaire, Psychologue

Projetons-nous dans l’avenir…. Quelques citations !

image-avenir-me-minceL’AVENIR …

Grande question que celle de « L’AVENIR« : L’avenir de chacun d’entre nous dans notre cheminement personnel, sur notre route; L’avenir de l’humanité… Notre avenir collectif, celui de la race humaine, de notre planète. C’est une question complexe aux milles ramifications… En lien avec le passé et le présent.

Voici une série de citations sur l’avenir qui permettront d’alimenter votre réflexion sur ce concept. Tantôt optimistes, ou plutôt pessimistes… Celles-ci sauront surement vous stimuler.

Comme le disais le psychologue Albert Ellis: « Vous pouvez commencer aujourd’hui à vous construire un passé plus heureux. » … Et pourquoi pas, un avenir meilleur ! Qu’en pensez-vous ?

CITATIONS SUR L’AVENIR

« L’esprit humain ne peut juger du futur qu’en calculant d’après le passé. »
Antoine Claude Gabriel Jobert

« On peut voir l’avenir dans les choses passées. »
Jean de Rotrou

« L’homme de l’avenir aura peut-être des joies immenses. Il voyagera dans les étoiles, avec des pilules d’air dans sa poche. Nous sommes venus, nous autres, ou trop tôt ou trop tard. Nous aurons fait ce qu’il y a de plus difficile et de moins glorieux : la transition. »
Gustave Flaubert

« Ô l’avenir, horizon rose aux formes superbes, aux nuages d’or, où votre pensée vous caresse, où le cœur part en extase et qui, à mesure qu’on s’avance, recule, recule et s’en va ! »
Gustave Flaubert

« C’est dans son immense bonté pour l’homme que Dieu lui voila l’avenir. Combien d’effroi, peut-être, cette connaissance pourrait lui causer. »
Jean-Louis Moré

« Le passé et l’avenir n’illuminent que les grands hommes, comme le lever et le coucher du soleil ne dorent que les hautes sommités. »
John Petit-Senn

« L’avenir n’est interdit à personne. »
Léon Gambetta

« Il suffit d’un moment pour décider de tout un avenir. »
Pierre-Simon Ballanche

« L’avenir est toujours le fils du passé. »
Pierre-Simon Ballanche

« La vraie sagesse estime le présent, et ne méprise point l’avenir. »
Joseph Michel Antoine Servan

« L’enfance et la jeunesse ne s’occupent jamais de l’avenir, quoiqu’il soit tout pour eux. La vieillesse s’en occupe toujours, quoiqu’il ne soit plus rien pour elle. Tous les âges ont donc leurs erreurs, leurs illusions et leurs faiblesses. »
Paul Thiébault

« Aucun homme ne peut être réputé heureux lorsqu’il ne voit dans l’avenir un moyen d’améliorer son sort. — C’est ainsi que l’espérance du mieux est toujours nécessaire au bien. »
Paul Thiébault

« C’est souvent au moment où les gens désespèrent le plus de leur avenir que leur fortune commence. »
Honoré de Balzac

« S’inquiéter de l’avenir, c’est se charger d’un second fardeau : pourquoi donc cette double charge ? Nous avons le présent à porter, c’est déjà bien assez pour nous. »
Alfred Auguste Pilavoine

« Celui qui espère est en un sens plus assuré de son bien que celui qui jouit ; car le présent nous échappe à chaque instant, tandis que l’avenir est toujours devant nous. »
Alfred Auguste Pilavoine

« Rien n’est plus navrant pour l’homme qu’un avenir passé. »
Henri-Frédéric Amiel

« Le passé et le présent sont nos moyens, le seul avenir est notre fin. »
Blaise Pascal

« Que chacun examine sa pensée, il la trouvera toujours occupée au passé et à l’avenir. »
Blaise Pascal

« Les hommes ne se mettent pas moins en peine de l’avenir que s’il leur appartenait. »
Joseph Sanial-Dubay

« L’âme de l’homme se balance entre le passé qu’elle regrette et l’avenir qu’elle craint. »
Étienne de Jouy

« Le passé est l’oracle de l’avenir, et l’avenir est un interminable passé. »
Benoît Gagnon

« Toute ma vie tend, sans que rien puisse l’arrêter, vers l’avenir, vers un avenir meilleur. »
Johann Gottlieb

« La source de la peur est dans l’avenir, et qui est libéré de l’avenir n’a rien à craindre. »
Milan Kundera

« Jamais on n’a tant parlé de l’avenir que depuis qu’on ne sait même plus s’il y aura un avenir. »
Jean Rostand

« Le présent est court, l’avenir incertain, le passé seul est assuré. »
Sénèque

« Saisissez-vous du présent, vous dépendrez moins de l’avenir. »
Sénèque

« L’avenir que l’on espère devient souvent pire que le présent qu’on vit. »
Henri-Frédéric Amiel

« Laissez-vous entraîner en paix au fleuve du temps vers l’océan de l’avenir. »
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre

« Nous ne nous en tenons jamais au présent. Nous anticipons l’avenir comme trop lent, et comme pour le hâter ; ou nous rappelons le passé pour l’arrêter comme trop prompt. »
Blaise Pascal

« Ne comptez jamais sur le présent, mais soutenez-vous dans le sentier dur et âpre de la vertu par la vue de l’avenir. »
Fénelon

« L’avenir que le monde nous offre est sa grande ressource, l’erreur de ses promesses nous endort toujours sur la futilité de ses bienfaits. »
Jean-Baptiste Massillon

« Sacrifier trop l’avenir au présent dans la jeunesse, c’est folie. Sacrifier trop le présent à l’avenir dans la vieillesse, c’est sottise. »
Nicolas Charles Joseph Trublet

« L’éloignement de l’avenir nous l’embellit ou nous l’enlaidit au-delà de la vérité ; quand enfin il est devenu présent, et qu’il a duré un certain temps, on trouve qu’il ressemble beaucoup au passé. »
Nicolas Charles Joseph Trublet

« Par la crainte de l’avenir, nombreux sont ceux qui empoisonnent le présent. »
Sénèque

« L’esprit humain ne pouvant jamais connaitre l’avenir, la vertu doit être sa divination. »
Germaine de Staël

« Une vie bien ordonnée garantit un heureux avenir. »
Pierre-Claude-Victor Boiste

« Une femme sans parfum est une femme sans avenir. »
Coco Chanel

« Se projetant trop dans l’avenir, l’homme oublie souvent de vivre au présent. »
Publilius Syrus

« La leçon de l’avenir est dans la contemplation du passé. »
Pierre-Claude-Victor Boiste

« Un prophète est un homme qui se souvient de l’avenir. »
Frédéric Rossif

« L’avenir est un présent que nous fait le passé. »
André Malraux

« L’avenir est à ceux qui ne sont pas désabusés. »
Georges Sorel

« L’avenir a le don d’arriver sans prévenir. »
George F. Will

« L’avenir nous appartient tant qu’on l’ignore. »
Jean de Bony

« Il n’y a pas d’avenir à vivre dans le passé. »
Daniel Savage

« Nous nous tournons vers le passé par peur de l’avenir. »
Björk

« L’avenir n’est plus ce qu’il était. »
Paul Valéry

« Je n’envisage mon avenir que quand il est passé. »
Francis Blanche

« Le présent n’est pour nous que le chemin de l’avenir. »
Pierre-Claude-Victor Boiste

« La dépression est l’incapacité à construire un avenir. »
Rollo May

« Souvenez-vous que votre aujourd’hui est votre passé de demain et vous pouvez commencé aujourd’hui à vous construire un passé plus heureux que celui que vous avez connu. »
Albert Ellis

« Jouir dans le présent sans compromettre l’avenir est toute la science de la vie. »
Pierre-Claude-Victor Boiste

« L’imagination ne se nourrit que du passé et de l’avenir : Veut-elle goûter au présent, il la rend folle. »
Pierre-Claude-Victor Boiste

« Qui contrôle le passé contrôle l’avenir. »
Aldous Huxley

« L’avenir est un canevas que l’imagination brode à son gré, mais son dessin n’est jamais correct. »
Pierre-Claude-Victor Boiste

« L’homme se transporte dans l’avenir parce qu’il n’est jamais content du présent. »
Edward Young

« Le passé laisse le regret, l’avenir ne donne que l’espérance, le moment présent est le seul qui soit réel. »
Stanislas Leszczynski

« Il y a des moments de douleur où dans la vie la pensée de l’avenir ajoute au supplice du présent. »
Sosthène de La Rochefoucauld-Doudeauville

« Il est aussi fou de vivre sans prévoyance que peu sage de chercher à pénétrer l’avenir. »
Sosthène de La Rochefoucauld-Doudeauville

« La vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donner au présent. »
Albert Camus

AUTRES CITATIONS

Sur le destin…
http://psycho-ressources.com/blog/citations-destin/

Sur les voyages…
http://psycho-ressources.com/blog/voyager-voyager-voyager/

Sur les vacances…
http://www.psycho-ressources.com/bibli/vacances.html

Sur l’amour…
http://www.psycho-ressources.com/bibli/amour.html


Publié dans Actualités de la Psychologie | Marqué avec , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Projetons-nous dans l’avenir…. Quelques citations !