Tantra pour les couples : Tisser l’amour au quotidien

couvert-tantra-coupleTANTRA POUR LES COUPLES
Tisser l’amour au quotidien
Catherine Delorme

SOMMAIRE

Parce que le mot Tantra véhicule tout et son contraire en positif ou en négatif selon les expériences vécues, les témoignages ou les croyances, nous avions envie de vous en dire plus sur notre manière de le vivre et l’enseigner afin que vous ayez un témoignage constructif de la manière dont il nous a aidé à tisser l’amour au quotidien.

Nous nous sommes connus en 2004, dans un stage de tantra auquel nous participions l’un l’autre. J’animais des stages depuis 4 ans déjà mais je continuais mon chemin dans cette voie qui me touchait énormément et m’aidait à transformer mes peurs, mes croyances, mes limitations. Mon compagnon commençait tout juste à découvrir cette voie. Le hasard nous a rapprochés, nous ne nous sommes plus quittés. Il était évident pour moi que je ne voulais plus faire l’amour d’une manière conventionnelle. Je n’y trouvais pas mon compte. J’étais célibataire à l’époque, lui aussi et nous avions envie de découvrir ensemble cette voie qui nous avait rapprochés.

Comme tous les couples, nous avons connu la lune de miel, l’impression que nous étions vraiment faits l’un pour l’autre et comme tout le monde, la lune de miel à laissé place à des frustrations. Heureusement, le Tantra nous a soutenus dans notre processus de croissance, de découverte, et de déploiement de l’amour car sans partenaires engagés, l’amour à lui seul s’étiole si nous ne savons pas le cultiver.

Depuis notre rencontre, mon compagnon m’accompagne et m’assiste dans mes stages. Il n’est pas thérapeute, il témoigne de son expérience et veille au cadre. Dans cet ebook, nous partageons nos expériences pour aider les couples à cultiver l’amour, et laisser l’amour être à l’oeuvre dans leur intimité. Nous vous dévoilons notre parcours, nos savoir-faire et savoir-être, ce qui marche pour nous et nous soutient. Nous partageons les pièges qui minent vos tentatives de vous retrouver, de vous unir, d’intensifier vos rencontres, votre complicité, votre amour. Nous vous partageons nos savoir-faire et nos savoir-être. Je vous parle de mes besoins de femme et de mon parcours pour m’ouvrir à ma femme initiatrice de l’amour. Mon compagnon vous livre également ses secrets pour aider les hommes à transformer leur manière d’aborder leur partenaire. Faire l’amour avec amour demande un savoir-être que peu d’hommes ont acquis: Ils se sentent souvent déroutés lorsque leur partenaire ne les désire plus.

Nous espérons que notre aventure vous inspirera et vous donnera l’envie d’en savoir plus encore afin que l’amour soutienne votre relation dans la durée.

Ce livre est une suite et un complément à mon premier livre : « La femme initiatrice dans la relation amoureuse » aux Ed. Lyon.

Pour commander:
http://www.espacetantrayoga.com/ressources/

photo-catherine-delorme-2017L’AUTEURE

Catherine Delorme est thérapeute en psycho-corporel, approche centrée sur la personne selon Carl Rogers, focusing selon E. Gendlin depuis 1996. Elle enseigne le kundalini-yoga et le tantra depuis l’an 2000.

En couple depuis 2004, elle enseigne le tantra pour les couples avec son compagnon. Elle anime également des stages pour les femmes et pour les hommes afin qu’ils s’éveillent à leur potentialités féminines et masculines.

Site Web: http://www.espacetantrayoga.com

Catherine Delorme est membre de Psycho-Ressources
http://www.psycho-ressources.com/catherine-delorme.html


Publié dans Actualités de la Psychologie, Livres, Publications | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Tantra pour les couples : Tisser l’amour au quotidien

Élargir vos compétences auprès de la femme enceinte

image-femme-enceinteFormation professionnelle continue : « Élargir vos compétences auprès de la femme enceinte »

Passionnée par la période de la maternité, j’anime depuis 10 ans des formations professionnelles pour mieux accompagner dans sa pratique les femmes enceintes et le futur père .

A l’attention des sages-femmes, psychologues ou thérapeutes ayant une formation initiale et une expérience en conduite d’entretien, qui souhaitent développer leur expertise en périnatalité.

Cette formation est très concrète car elle se nourrit de ma pratique de thérapeute : je reçois en consultation des femmes enceintes et/ou leur compagnon depuis 2002.

Prochaine session : novembre 2017 et janvier 2018.

Objectifs :

  • Savoir accompagner les émotions et pensées irrationnelles de la femme enceinte.
  • Connaître les 7 leviers psychiques de l’accouchement.
  • Enrichir votre pratique professionnelle : apports théoriques nécessaires pour comprendre la femme enceinte et apports d’outils concrets immédiatement applicables.

Plus d’informations sur:
Web – http://www.espacefloreal-formations.fr
Mail – veronique.bouquet@espacefloreal.fr
Téléphone – Véronique Bouquet 06 77 77 66 77

Auteur du LIVRE : « Bébé mon amour, le lien mère-enfant de la conception au sevrage »
http://psycho-ressources.com/blog/bebe-mon-amour/

La grossesse et la découverte de la maternité est une période spécifique où la femme est en mutation intérieure. Mutations physiques, identitaires, émotionnelles. Ce livre, sous forme de témoignage, est un vrai compagnon bienveillant. Il met des mots simples et chaleureux sur les pensées et émotions -coquasses ou profondes- de la maman de la grossesse aux premiers mois de l’enfant. Il apporte aussi des repères concrets. Un vrai soutien, aux dires des lectrices. Il est bien sûr éclairant aussi pour les papas.

L’auteur, Véronique Bouquet, maman de deux enfants, accompagne en thérapie depuis 2002 les femmes enceintes et les jeunes parents.

« Bébé mon amour. Le lien mère-enfant de la conception au sevrage ».
Éditions Dangles. 2005.
Disponible en librairie et sur internet.
Prix public 15 euros.

Véronique Bouquet est membre de Psycho-Ressources:
http://www.psycho-ressources.com/coach-therapeute/nantes/veronique-bouquet.html


Publié dans Actualités de la Psychologie, Formations | Marqué avec , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Élargir vos compétences auprès de la femme enceinte

L’été… Une saison qui se prélasse

image-fleurs-1-lib-smL’été est-elle la saison de la légèreté et de la paresse ?

J’ai cherché des citations sur l’été… Il y en a peu. Alors que pour l’hiver on parle abondamment de la mort, du froid et de la chaleur de nos maisons… Quand automne on s’émerveille des couleurs et de la douceur du soleil… Qu’au printemps on s’exclame à propos de l’énergie renouvelée, de la nature qui renaît… L’été, de son côté, semble surtout rimer avec farniente.

Voici donc quelques poésies et citations sur le thème de l’été.
Si vous avez d’autres citations à me suggérer, n’hésitez pas!

Chaleur estivale
Sur la plage le parasol fermé pointe au firmament
Ma langue savoure les grains de sel sur mes lèvres moites
Mes pieds s’enfoncent dans le sable chaud
Le sommeil me guette
Le rêve m’attend
Le soleil grandit l’éternité de mes pensées. (…)
Sybille Rembard

Far-niente
Quand je n’ai rien à faire, et qu’à peine un nuage
Dans les champs bleus du ciel, flocon de laine, nage,
J’aime à m’écouter vivre, et, libre de soucis,
Loin des chemins poudreux, à demeurer assis
Sur un moelleux tapis de fougère et de mousse,
Au bord des bois touffus où la chaleur s’émousse.
Là, pour tuer le temps, j’observe la fourmi. (…)
Théophile Gautier

La Fin
Pourquoi on aime tellement regarder le soleil qui se couche ?
Sur un lac doré, derrière une montagne rose
Ou sur une plage déserte un soir d’été
Cette boule de feu plongeant doucement dans la mer lointaine (…)
Le soleil qui se couche doucement un soir d’été
Nous ramène chaque fois vers cette fascination de la fin
La fin de la journée ou la fin sans fin ?
Regarder le soleil qui se couche nous aide à mieux comprendre
Que nous ne comprenons rien de la fin, car la fin c’est la fin
Et à la fin, il n’y a rien
Jules Delavigne

photo-victor-hugo-lib-smNuits de juin

L’été, lorsque le jour a fui, de fleurs couverte
La plaine verse au loin un parfum enivrant ;
Les yeux fermés, l’oreille aux rumeurs entrouverte,
On ne dort qu’à demi d’un sommeil transparent.
Les astres sont plus purs, l’ombre paraît meilleure ;
Un vague demi-jour teint le dôme éternel ;
Et l’aube douce et pâle, en attendant son heure,
Semble toute la nuit errer au bas du ciel.

Victor Hugo
Les rayons et les ombres

Quelques citations

Un été, l’éclat d’un jardin est aussi féerique qu’un feu d’artifice!
Céline Blondeau

Un été sans fleurs, abeilles et papillons s’appellerait l’hiver.
Céline Blondeau

À soixante-dix ans commence l’été indien de la vie.
Edwin Schneidman

L’été se marque non moins par ses mouches et moustiques que par ses roses et ses nuits d’étoiles…
Marcel Proust

D’où vient des nuits d’été la lenteur paresseuse…
Abbé Jacques Delille

L’été est une saison qui prête au comique. Pourquoi? Je n’en sais rien. Mais cela est.
Gustave Flaubert

Les brefs étés ont souvent des printemps précoces.
William Shakespeare

Lumière profuse; splendeur. L’été s’impose et contraint toute âme au bonheur.
A. Gide

La nuit d’été est comme une perfection de pensée.
Wallace Stevens

L’été qui s’enfuit est un ami qui part.
Victor Hugo


Publié dans Actualités de la Psychologie | Marqué avec , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur L’été… Une saison qui se prélasse

Jean-Robert Pasche, analyste de rêves, répond à vos questions…

image-reves-1Un mot d’introduction

L’Univers est un langage objectif et recèle également un sens profond que l’Incarnation magnifie. En ce sens, notre esprit trouve à travers le corps le moyen naturel d’accomplir son opération spécifique, c’est-à -dire la Pensée. Celui ou celle qui désire se comprendre et se connaître a la possibilité de puiser dans cette énergie féconde qui est en lui. Les rêves sont les messagers de cette puissance latente. Seul le rêve contrôle les attitudes et les associations du comportement de l’Être humain et personne d’autre que le rêveur ou la rêveuse ne peut s’immiscer objectivement dans sa profondeur. Le rêve a la capacité de modifier les données mais celles-ci ne proviendront que du rêveur. Nul ne peut intervenir dans le déroulement du message onirique pendant les phases d’intervention durant la période nocturne. Le rêve a ses propres lois découlant du système universel sous le contrôle permanent de l’Absolu, de Dieu.

Jean-Robert Pasche travaille sur la recherche et l’étude des rêves. Son Centre International à Genève, en Suisse, a reçu des dizaines de milliers de témoignages et très souvent, par expérience, les mêmes questions apparaissent de la part des lectrices et lecteurs ainsi que des patients(es).

Il est intéressant de relever les principales demandes de renseignement concernant l’intervention des rêves. Ce petit résumé permettra aux lectrices et lecteurs de mieux saisir le sens et la compréhension des messages oniriques.

Rêver, quel est l’intérêt pour soi-même?

Le rêve détient les clefs explicatives de notre fonctionnement autorisant l’accès à un niveau inépuisable d’information. Ainsi, l’Être humain peut s’ouvrir selon ses désirs et ses recherches personnelles à un phénomène qui le projette dans un univers transcendant où toutes barrières s’estompent les unes après les autres. Il se trouve ainsi face à la réalité suprême, au réel Vrai provoqué par le sommeil de rêves.

Quelles sont les différentes catégories de rêves ?

Nous avons différents états de conscience comprenant tous les états de veille et ceux de sommeil profond (sommeil sans rêves) et paradoxal dans lequel l’on rêve.

Quelles sont leurs fonctions ?

Les rêves apportent une régénération totale de notre activité psychique toutes les nuits et pendant les phases de sommeil sans rêves, toutes les fonctions de l’organisme se régénèrent et se réparent.

Que nous révèlent les rêves sur notre personnalité ?

Les rêves nous donnent les solutions des problèmes de la veille. Cette solution envoyée la nuit par le Soi (profondeur de l’Être) dans la première période de l’état paradoxal est développée ensuite dans les autres phases de sommeil paradoxal de rêves toutes les 90 minutes environ. Le traitement du même problème devient beaucoup plus élargi, explicite du premier au dernier stade de l’état paradoxal. Ainsi, la prise de conscience des rêves révèle notre situation intérieure.

La teneur des rêves et la qualité du sommeil

Bien sûr, le rêve nous est nécessaire et précieux. Il intervient plusieurs fois par nuit et la qualité du sommeil augmente selon la prise de conscience du rêveur ou de la rêveuse.

Principes de l’interprétation des rêves

L’approche de la connaissance intérieure et profonde de l’Être humain. C’est-à-dire ses origines. Les images des rêves sont réelles et conscientes. Le contact originel est établi durant le sommeil paradoxal (écoulement de la pensée onirique à l’état pur).

Rêves et symboles

Il y a des symboles-clefs définis. Plusieurs Chercheurs (Freud, Jung, Robert F. Klein et autres) ont découvert certains symboles. Jean-Robert Pasche développe également dans son premier livre  » les rêves ou la connaissance intérieure  » un ensemble de schémas relatifs aux symboles.

Rêves positifs et négatifs

Il y a toujours des rêves positifs et bien entendu négatifs. Par contre, tous les rêves doivent être pris au sérieux et ils nous sont nécessaires.

Les exemples de rêves

Le rêve est un sujet extrêmement complexe et profond. Le grand public trouvera plusieurs exemples dans les premiers livres de Pasche. Ses réseaux sociaux tels que Google, LinkedIn, Twitter, Viadeo, Facebook, etc., disposent de toutes les informations et renseignements relatifs aux messages oniriques.

Les rêves prémonitoires, les visions, rêves et fantasmes

Les sites internet et réseaux sociaux, les livres de Jean-Robert Pasche sont à la disposition du grand public et des professionnels.

image-reves-2Comment comprendre une interprétation de rêves et son utilité dans le déroulement de la journée ? Quel est le sens exact de l’expérience ?

Le rêve est une petite ouverture étroite dissimulée dans ce que le SOI de l’Être humain a de plus intime. Cette ouverture accède à une telle profondeur que notre conscience logique et rationnelle ne peut l’expliquer avec des mots et des concepts. Une très longue notation de rêves est indispensable. Écrire ses rêves régulièrement, c’est s’ouvrir à une meilleure compréhension de soi-même et c’est également forcer la conscience corticale, logique, à être réceptive au message du rêve. La conscience rationnelle est liée à une autre réalité qui n’est pas associée à la procédure logique.

Travailler sur ses rêves pour être heureux

L’intervention des rêves se déroule toutes les nuits pour chacun d’entre nous. La plupart des individus ne se souviennent pas de leurs rêves et ils vivent également heureux. Par contre, le rêve est fidèle et présent chaque nuit. Une prise de conscience améliorera le comportement de chacun. Le temps et l’expérience acquise avec de la patience permettront au rêveur de découvrir le sens et la raison du rêve.

Interpréter ses rêves seul

Au début, difficile. Une longue notation de rêves permet de filtrer avec de la patience les éléments essentiels pour approcher la réelle connaissance des songes.

Qu’en est-il des beaux rêves ?

Tous les rêves sont positifs et absolument nécessaires même s’ils nous paraissent incompréhensibles, incohérents et négatifs. Ils se présentent à nous et permettent de comprendre la raison de notre existence.

Dans toutes les civilisations anciennes, les rêves ont toujours représenté une valeur symbolique, profonde et incommensurable. De nos jours, l’Être humain s’est éloigné de cette source féconde et divine en raison de multiples circonstances qui lui échappent et qui lui sont inconscientes. Seul, il ne peut pas prendre conscience de ses propres valeurs innées par manque d’expérience dans ce domaine. Une aide extérieure lui sera bénéfique pour une meilleure compréhension de Soi. Nous devons parler ouvertement de nos rêves avec les autres parce que cela nous est nécessaire.

Aujourd’hui, le rêve est reconnu comme la voie royale donnant accès à notre vie intérieure et les individus ignorent encore trop souvent qu’ils nous révèlent notre divinité. Nous possédons une source inépuisable de connaissances, de créativité et d’expériences enrichissantes.

image-reves-3Le rêve, par son message profond, nous ramène à la simplicité même de notre identité. Le rêve est une scène de théâtre dans laquelle le rêveur est tous les personnages à la fois de ce jeu théâtral. L’analyse d’un rêve n’est ni simple, ni facile. Aucun livre, aucune méthode ne peuvent expliquer la manière d’interpréter fidèlement un rêve. Certaines méthodes d’analyse vous permettront d’approcher leur compréhension, mais le vrai dictionnaire des songes existe pourtant. Il est en chacun de nous, au plus profond de nous même et nous l’ignorons complètement. Les rêves détiennent toutes les clefs explicatives de notre fonctionnement, autorisant l’accès à un niveau inépuisable d’information. Une longue notation de rêves dans un cahier personnel vous permettra d’obtenir une notion et une dimension toutes nouvelles de votre profondeur. Des dizaines de milliers de messages oniriques se développent pendant toute la Vie . Ils sont tous différents les uns des autres et ils vous donnent , lors de leur intervention, les raisons mêmes de votre existence en ce monde. Cette voie divine des rêves possède le Savoir. Elle est ancestrale et nous ne devons pas oublier qu’elle a été vénérée autrefois. La connaissance des rêves est en Vous, dans votre subconscient. Vous disposez en vous-même de la clef pour la découvrir. Celle ou celui qui veut connaître le sens profond de sa personnalité, de son existence propre, aura le privilège de recevoir toutes les informations grâce à l’appui inconditionnel de ses songes. Ils nous apportent toutes les solutions aux problèmes que nous avons eus pendant la veille ou antérieurement.

Toutes les nuits, le rêve rectifie la situation du rêveur ou de la rêveuse et dévoile sa réelle personnalité. La connaissance est en Nous, dans notre cerveau, dans notre système nerveux, dans nos cellules, neurones et particules élémentaires. Non seulement, le cerveau pense et dirige exclusivement les comportements de l’individu, mais il dépend de toutes les fonctions organiques qui lui sont liées. Tout ce qui concerne notre corps participe à l’intentionnalité divine qui est en Nous et qui provient de l’Absolu, de Dieu.

Y-a-t-il une ouverture sur soi-même en étudiant ses propres rêves ?

Le rêve, refuge ancestral détient toutes les clefs explicatives de notre fonctionnement, autorisant l’accès à un niveau inépuisable d’information. L’Être humain peut s’ouvrir selon ses désirs et ses recherches personnelles à un phénomène qui le projette dans un univers transcendant dans lequel toutes les barrières s’estompent les unes après les autres. Une notation de rêves doit être effectuée chaque matin. Ainsi, il nous est possible d’élargir la conscience et de commencer à saisir le sens réel de notre existence. Cette fameuse conscience rationnelle est liée à une autre réalité qui n’est pas associée à la procédure logique.

Chaque nuit, toutes les 90 minutes, un message onirique intervient de cette nature fondamentale et de l’Unité qui sont en chacun de Nous. Le rêve est la communication privilégiée du Soi et il agit en plusieurs phases pendant la nuit. C’est alors seulement durant le sommeil paradoxal, le sommeil de rêves, que le contact originel est établi.
Quatre à cinq souvenirs de rêves s’écoulent pendant toute la nuit. La conscience logique accepte le rêve et le traite. Il est le substrat du SOI divin et il est spontané, soustrait au jugement de la conscience, d’une vérité naturelle et simple. Nul ne peut tricher vis-à-vis de ses propres rêves, car durant le sommeil, la conscience est également endormie et la seule possibilité qui lui est offerte est de prendre le rêve tel qu’il EST lors de son déroulement. La magnificence des songes ne peut aucunement être comparée aux déductions logiques de la conscience qui n’est en réalité qu’une construction précaire à l’intérieur du continuum onirique.

Nous avons ce contact profond avec notre inconscient en des périodes très précises pendant l’activité nocturne sous forme de supramessages s’adressant à la conscience par l’intermédiaire des rêves. Ces périodes reprogrammatrices font renaître l’équilibre et l’harmonie psychophysiologiques et psychologiques. Le sommeil et le rêve sont indispensables à notre organisme parce que la conscience est totalement déréglée face au stress journalier.

Toujours la même question. L’interprétation des rêves est-elle possible?

Jean-Robert Pasche considère que l’interprétation de ses propres rêves est un sujet extrêmement délicat et complexe. L’auto-interprétation est possible et réalisable à condition d’avoir déjà effectué un travail de recherche sur soi-même. Au début, le néophyte est confronté à de nombreux problèmes et le terrain d’investigation lui paraît ardu, difficile et rempli d’embûches. L’incertitude, le manque de confiance, la crainte, l’étrangeté des messages oniriques laissent le rêveur perplexe. C’est un chemin immuable et identique pour tous. Certaines personnes ont la faculté innée pour interpréter leurs rêves. La plupart des Êtres intéressés par la recherche et par le sens des songes doivent tous suivre le même parcours.

Jean-Robert Pasche, Analyste de rêves, Chercheur
Fondateur du Centre International d’Études et de Recherche sur les Rêves (1984)
http://www.psycho-ressources.com/toile/centre-reves.html

Les rêves ou la connaissance intérieure (Editions Vie, 2016)
http://www.psycho-ressources.com/bibli/connaissance-reves.html

« Être » selon ses rêves (Editions Vie, 2017)
http://www.psycho-ressources.com/bibli/etre-selon-ses-reves.html

L’appel divin des rêves (Editions St Honoré, Paris, 2016)
http://psycho-ressources.com/blog/appel-divin-des-reves/

En préparation:
Illusions ou rêves (2019)
L’Absolu


Publié dans Actualités de la Psychologie | Marqué avec , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Jean-Robert Pasche, analyste de rêves, répond à vos questions…

La Fête nationale du Québec … des origines à nos jours!

image-drapeau-quebec-lib-smLa Fête nationale du Québec
… des origines à nos jours!

Les célébrations du 24 juin trouvent leurs origines dans un passé immémorial. Historiquement, elles sont associées aux célébrations antiques du solstice d’été en même temps qu’aux fêtes agraires qui marquaient autrefois le début de l’été.

Durant le premier millénaire de notre ère, les célébrations du solstice d’été furent christianisées en Europe et atteignirent une importance majeure au moyen âge. L’église catholique plaça son caractère rituel et sacré sous le patronage de Saint-Jean-Baptiste.

C’est cette fête chrétienne que nos ancêtres importèrent d’Europe dès les débuts de la colonisation. Dans les premières années de la Nouvelle-France, la Saint-Jean comportait des éléments païens que le clergé s’efforça avec plus ou moins de succès d’abolir.

Cette tradition millénaire a inspiré l’éditeur de journaux Ludger Duvernay qui, le 24 juin 1834, convia une soixantaine de personnes à un banquet champêtre pour discuter de l’avenir du peuple québécois. C’est de cette réunion dont origine “ la Saint-Jean-Baptiste ” comme fête nationale. C’est à cette occasion également qu’on décida de fonder la Société Saint-Jean-Baptiste, dans le but de conduire le pays à une réforme politique et de donner à la nation les moyens de se développer. La Société Saint-Jean-Baptiste générera un regroupement dont le Mouvement national des Québécoises et Québécois et ses Sociétés sont aujourd’hui les héritiers et les témoins.

II a fallu attendre 91 ans plus tard, en 1925, pour que la législature de Québec déclare le 24 juin congé férié. Quant au drapeau fleurdelisé il fut consacré officiellement drapeau du Québec le 21 janvier 1948.

Tantôt regroupés autour de l’Église, tantôt autour des sociétés patriotiques, les Canadiens-français ont progressivement vu dans la Saint-Jean, l’expression privilégiée de leur identité nationale. Délaissant progressivement l’expression “ Canadiens-français ” au profit de “ Québécois ” dans les années soixante, le peuple du Québec devra attendre jusqu’en 1977 pour qu’officiellement la Saint-Jean devienne la Fête nationale et légale (fériée et chômée) du Québec.

Cette légalisation prendra la forme d’un arrêté en conseil signé par René Lévesque, le 11 mai 1977. L’année suivante, le gouvernement créera le Comité organisateur de la Fête nationale du Québec afin de favoriser la participation de toutes les régions du Québec.

Coordonnée par le Mouvement national des Québécoises et Québécois depuis 1984, la Fête nationale du Québec a pris, depuis, de plus en plus d’ampleur. Dans des milliers de lieux de fête, des centaines de milliers de Québécoises et Québécois fêtent leur fierté et leur appartenance au Québec.

D’une fête de la grande famille canadienne-française à la Fête du peuple québécois, la Fête nationale du Québec constitue la fête de tous ceux et celles qui composent le Québec d’aujourd’hui.

Extrait du site: http://www.fetenationale.qc.ca


Publié dans Actualités de la Psychologie | Marqué avec , , , , , | Commentaires fermés sur La Fête nationale du Québec … des origines à nos jours!

Les Cinq Couleurs de l’Astrologie Karmique

couvert-astrologie-karmiqueLes Cinq Couleurs de
l’Astrologie Karmique

Théorie du « Double-Zodiaque »

Jean-Paul Michon
AUREAS Editions

SOMMAIRE

L’auteur de cet ouvrage a étudié à la fois l’astrologie tropicale classique et l’astrologie sidérale depuis les années 1970. Ses recherches lui ont permis de faire de ces deux zodiaques une symbiose enrichissante, qui facilite grandement l’interprétation d’une carte du ciel.

Dans ce livre, il expose comment la coloration des cinq catégories d’aspects vient mettre en relief les cartes du ciel pour en simplifier la lecture, au point que l’interprétation d’un thème astrologique devient claire et accessible à tous.

L’évolution des logiciels d’astrologie, comme celui utilisé pour les thèmes présentés dans cet ouvrage, permet d’obtenir facilement des cartes adaptées à cette nouvelle théorie du Double-Zodiaque et de ses cinq couleurs. Il ne manquait que ce livre pour décrire la signification de chaque coloration, qui représentent un aspect particulier de notre karma : nos défis, nos talents, nos missions de vie, etc. Vous serez étonnés de l’efficacité de cette méthode, qui permet de gagner en temps et en précision.

« Chacun mérite de mieux se connaître pour construire une vie épanouie en suivant son vrai potentiel, et ainsi d’en tirer de grandes joies. »

Le Double-Zodiaque & l’univers de la Psychologie
Présenté le 17 juin 2017 par Jean-Paul Michon, astrologue-chercheur

L’influence des astres nous dépasse. Elle est complexe et subtile. Tout aussi importante, la notion de réincarnation est peu reconnue. Et si ces notions expliquaient l’origine de certaines pathologies? Les chercheurs en psychologie devraient se pencher sans préjugés sur ces questions complexes.

J’ai développé cette nouvelle technique astrologique du Double-Zodiaque au cours des trente dernières années, après avoir étudié à la fois l’astrologie tropicale classique, l’astrologie sidérale et la psychologie. Mes recherches m’ont permis de faire de ces deux zodiaques une symbiose enrichissante, qui facilite grandement l’interprétation d’une carte du ciel. Cette technique multiplie par cent la précision des cartes du ciel au point qu’on y observe les origines du mal-être de certaines personnes, le côté être et paraître, le profil psychologique, les talents, les relations interpersonnelles, etc.

En plus, son grand intérêt est qu’elle dispense les utilisateurs d’apprendre l’astrologie. Tous les calculs sont faits par ordinateur et toutes les combinaisons de couleurs des cartes du ciel sont présentées dans mon dernier ouvrage « Les Cinq Couleurs de l’astrologie Karmique ». Cette technique est un outil d’évaluation qui permet de mieux comprendre l’origine des comportements, cognitions et émotions. C’est un outil qui peut s’ajouter à ceux couramment utilisés par les intervenants dans le domaine de la santé psychique.

Les résultats sont tellement probants qu’il ne fait aucun doute quant à leur intérêt. Cette théorie du Double-Zodiaque représente ainsi une avancée majeure dans la compréhension de l’être humain.

EXTRAIT DU LIVRE

Lisez un extrait de: Les Cinq Couleurs de l’Astrologie Karmique
Introduction et présentation de la table des matières.
http://psycho-ressources.com/jean-paul-michon-ext-cinq-couleurs.pdf

L’AUTEUR

photo-jean-paul-michonJean-Paul Michon, astrologue-chercheur

Passionné par la recherche et désireux d’approfondir les subtilités de l’influence des astres, il présente dans ce livre le fruit de ses recherches.

Cette théorie du Double-Zodiaque représente une avancée majeure dans la compréhension de l’être humain.

Ouvrage passionnant à découvrir!

Site web de l’auteur:
http://www.double-zodiaque.com

Commander:
http://www.double-zodiaque.com/boutique/

DÉTAILS

Broché: 232 pages
Editeur : Auréas (5 février 2016)
Langue : Français
ISBN-10: 2910049663
ISBN-13: 978-2910049669
Dimensions du produit: 15 x 1,8 x 21 cm


Publié dans Actualités de la Psychologie, Livres, Publications | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Les Cinq Couleurs de l’Astrologie Karmique

4 étapes et je lâche prise !

couvert-4-etape-lacher-prise4 ÉTAPES ET JE LÂCHE PRISE !
Patricia Penot

Ce tuto, préfacé par Frédéric Lenoir, vous propose un parcours de réflexions et d’exercices pratiques autour du thème du lâcher-prise. Pour apprendre ce sur quoi lâcher le contrôle et ce sur quoi persévérer…. Méthodes guidées sur le CD « Je lâche prise » aux Editions Voolume.

PETIT CONTE ZEN

Deux moines pèlerins arrivèrent un jour dans une ville où une femme attendait qu’on l’aide à descendre de sa chaise à porteurs. La pluie avait laissé des flaques très profondes, et la femme ne pouvait les traverser sans salir sa robe. Elle était immobile, l’air impatient, très en colère, et grondait ses serviteurs. Ne sachant pas où poser les paquets qu’ils portaient pour elle, ils ne pouvaient l’aider à franchir les flaques.

Le plus jeune moine remarqua la femme, ne dit rien, et poursuivit son chemin. Le plus vieux la souleva d’un seul geste, la jucha sur son dos, lui fit traverser l’eau et la déposa de l’autre côté. Après quoi, sans un mot de remerciement pour le vieux moine, la femme se contenta de le renvoyer puis tourna les talons.

Comme les deux moines avaient repris leur marche, le plus jeune, l’air préoccupé, ruminait cette histoire.

Au bout de plusieurs heures, incapable de garder le silence plus longtemps, il éclata : « Cette femme, tout à l’heure, a été très égoïste et grossière. Tu l’as prise sur tes épaules pour l’aider à traverser l’eau et, en retour, elle ne t’a même pas remercié ! »

« J’ai porté cette femme il y a des heures, répondit le vieux moine. Pourquoi, toi, continues-tu à la porter ainsi ? »

SOMMAIRE

Combien d’images du passé portons-nous encore aujourd’hui ? Combien d’histoires tristes nous relient-elles encore à « l’avant » ? Combien de situations nous encombrent-elles, de rêves non réalisés, d’espoirs non réciproques, auxquels nous nous accrochons encore à présent ? Toutes ces valises de linge non blanchi tapissent en permanence le sol de notre espace intérieur car pour notre inconscient, la linéarité du temps n’existe pas. Tout ce que nous maintenons présents en nous-même consciemment, volontairement ou involontairement, que nous ne laissons pas partir, fait toujours parti de notre « instant du présent ». Toutes les portes que nous n’avons pas fermées nous maintiennent pour certaines dans notre passé, dans la nostalgie ou la douleur, pour d’autres, dans notre futur, le pessimisme ou l’échec.

Tout ce sur quoi nous nous obstinons, tout ce que nous retenons nous encombre et nous alourdit, nous empêchent d’avancer !

Nous tenons à ce que nous voulons réaliser, à ceux que nous aimons, même à ceux qui nous ont blessés. Nous tenons à ce que nous ne comprenons pas, à nos questionnements, à nos pensées, à nos espoirs et nos rêves. Nous tenons à nos situations même celles qui stagnent, qui ne pourront jamais se réaliser, ou encore celles dans lesquelles nous souffrons. C’est comme si nous avions appris à contenir toujours en nous ce que nous exigeons, ce que nous désirons, voulant à tout prix mener, diriger et contrôler notre histoire.

L’idéal serait donc de laisser partir tout ce qui ne nous est plus utile maintenant…

Pour ne pas être limité dans la réalisation de soi, être détourné du fameux « instant présent », ou encore vivre un moment de paradoxe intérieur, une confusion, un trouble en soi.

Pas facile auriez-vous envie de dire, car l’art du lâcher-prise n’est pas inné ni naturel !

C’est vrai. Et pourtant, c’est quelque chose qui peut s’apprendre. Présent dans la catégorie des capacités, nous avons la possibilité de le développer, de le faire croître et grandir… si nous en avons envie… pour aller vers la plénitude intérieure !

COMMANDER :
https://authentiqueetlibre.com/2015/01/13/je-lache-prise-sortie-le-5-fevrier-2015/

En savoir plus sur Patricia Penot !

Fondatrice et Directrice du Centre Évolution Formation
Sophrologue Humaniste Expert ®
Coach Émotionnelle EFT – Énergéticienne
Formatrice – Auteure – Conférencière – Blogueuse
http://psycho-ressources.com/blog/patricia-penot/


Publié dans Actualités de la Psychologie, Livres, Publications | Marqué avec , , , , , | Commentaires fermés sur 4 étapes et je lâche prise !

L’approche intégrative en psychothérapie

couvert-app-integrativeL’approche intégrative
en psychothérapie

Anti-manuel à l’usage
des thérapeutes

Maximilien Bachelart

ESF sciences humaines

SOMMAIRE

Alors que fleurissent diverses écoles thérapeutiques se réclamant de courants novateurs, la vitalité des modèles fondateurs préoccupe les nouvelles générations de praticiens. Face à ce paradoxe, le modèle intégratif s’invite dans les conférences et les universités.

Quelle est l’histoire de ce courant ? Quels sont ses objectifs et ses méthodes ? Quels sont les enjeux de ce « décloisonnement » des théories et de cette pratique dite « multiréférentielle » ?

Maximilien Bachelart souligne avec une rigueur éclairante les contours de la psychothérapie, l’histoire des quatre grands courants qui la fondent et l’émergence du modèle intégratif. Il interroge les concepts et techniques de cette approche souvent citée et pourtant méconnue.

Tel un explorateur, l’auteur présente la psychanalyse, l’approche humaniste, les TCC et la systémie, leurs points de rencontre et leurs divergences. Il fait dialoguer les recherches internationales autour de l’efficacité des pratiques et présente en détail le modèle intégratif : les niveaux d’intégration, les facteurs communs de succès, les schémas intégrateurs…

Cet ouvrage, véritable anti-manuel, interroge avec force le sens de nos pratiques, la psychothérapie en général et l’approche intégrative en particulier.

L’AUTEUR

photo-maximilien-bachelartMaximilien Bachelart est docteur en psychologie. Enseignant dans plusieurs universités et formateur professionnel, il a travaillé la question de la douleur chronique et de l’alliance thérapeutique durant sa pratique hospitalière.

Actuellement psychologue dans la protection de l’enfance, il pratique une activité de psychothérapeute en libéral.

L’intégration des psychothérapies est au coeur de sa réflexion et il est aujourd’hui coordinateur du réseau français de la SEPI (Society for the Exploration of Psychotherapy Integration).

COMMANDE
http://esf-scienceshumaines.fr/accueil/291-l-approche-integrative-en-psychotherapie.html

EXTRAIT DE L’INTRODUCTION

Au départ l’objectif de ce livre n’était pas de parler de ma personne, mais d’évoquer la psychothérapie sous des angles qui me paraissaient essentiels. Je me suis résolu à parler un minimum de ma démarche personnelle afin de donner un sens à cette entreprise et la différencier « des » pratiques existantes sur un plan théorique. Il m’a paru essentiel de ne pas présenter ma pratique en l’exposant comme « l’approche intégrative » comme on peut le constater dans d’autres ouvrages. Même s’il est vrai que les auteurs écrivent avec ce qu’ils sont. Les thérapeutes ne choisissent d’ailleurs pas leurs « outils » par hasard. Le concept philosophique d’Homo faber permet de penser ce point. Concevoir l’Homme comme capable de fabriquer ses outils est une façon d’expliquer que ce qui différencie l’Homo sapiens du reste du règne animal n’est pas uniquement d’ordre biologique mais aussi d’ordre intellectuel. On prête d’ailleurs à Benjamin Franklin cette assertion : « l’homme est un animal fabricant d’outils » (Man is a tool-making animal). L’Homo faber dispose de plusieurs outils en fonction de ce qu’il veut faire, il se différencie de l’animal car il a différents outils pour faire différentes choses. Il ne faut donc pas confondre l’outil et la façon de se servir de l’outil. Nous nous servons en fait de l’outil en fonction du savoir que nous possédons et de notre expérience. Le concept d’Homo faber permet de différencier la personne de l’outil, c’est-à-dire postures personnelle et professionnelle. Le professionnel en a souvent besoin, car cela lui permet de s’extraire personnellement de la situation, de faire appel à des concepts afin de penser et de réfléchir pour ensuite s’ajuster et mettre en oeuvre une pratique. La confusion entre les deux postures amène inévitablement à des conflits entre professionnels au sein d’une institution et à des blocages sur le plan clinique.

Le concept d’Homo faber à la fois protège et met à mal le « narcissisme » de celui qui est remis en question dans sa pratique, car le champ personnel influence l’acte professionnel. Mais c’est bien du professionnel et non du personnel dont on parle, c’est pourquoi questionner les pratiques sans remettre en cause le praticien est une
entreprise délicate et complexe.

Extrait de consultation © ESF sciences humaines 2017

DÉTAILS

Titre: L’approche intégrative en psychothérapie – Anti-manuel à l’usage des thérapeutes
Auteur: BACHELART, Maximilien
Date de parution : Juin 2017
Pages : 304
Collection: Psychologies & Psychothérapies
ISBN : 978-2-7101-3271-4

ESF sciences humaines

logo-esfESF sciences humaines publie des ouvrages pratiques et de réflexion pour enrichir et renforcer les compétences et développer la pensée critique.

Depuis plus de 50 ans, ESF sciences humaines publie des ouvrages de qualité destinés aux éducateurs, enseignants, chercheurs, formateurs, consultants et thérapeutes, adaptés à leurs besoins, dans des secteurs en constante évolution. Véritables livres de réflexion ou outils de travail au quotidien, ils prennent en compte les dernières recherches et expérimentations en cours. Notre maison d’édition contribue ainsi au développement de la pensée critique et à enrichir les compétences des professionnels dans les domaines de la pédagogie, de la psychothérapie, de la psychologie du travail, du management, de la formation, de l’efficacité professionnelle et du développement personnel. Les ouvrages ESF sciences humaines sont régulièrement actualisés et réédités.

Site Web – http://www.esf-scienceshumaines.fr


Publié dans Actualités de la Psychologie, Livres, Publications | Marqué avec , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur L’approche intégrative en psychothérapie

L’hypnose thérapeutique – Milton H. Erickson

couvert-hypnose-therapeutiqueL’hypnose thérapeutique
(quatre conférences)

H. ERICKSON Milton
ESF sciences humaines

SOMMAIRE

À tous ceux qui s’intéressent à l’évolution moderne de l’hypnose, la première traduction française d’une œuvre de Milton H. Erickson, présentée par J. A. Malarewicz, apporte un excellent contact avec le rénovateur contemporain de l’emploi, clinique et thérapeutique, de la plus ancienne méthode psychothérapique.

Parvenant à utiliser et à conceptualiser les mystères et les incertitudes de la relation hypnothérapique, Milton H. Erickson domine cette renaissance technique de toute son expérience originale. Les nombreux cas qu’il a décrits et les conférences accompagnées de démonstration publique de ses méthodes ont fait l’objet de plusieurs ouvrages. Ceux-ci sont largement connus dans les pays anglophones.

Dans les conférences retranscrites et commentées ici, on verra que la situation hypnotique, loin d’être confinée à la résolution spectaculaire de la conversion hystérique, est devenue une possibilité d’aborder des problèmes émotionnels extrêmement variés. Les exemples abondent dans ces pages.

On verra aussi comment Erickson, par la facilité avec laquelle il accepte les prises de position du patient, par le caractère paradoxal de ses prescriptions, par la façon dont il prend en compte le contexte et surtout par l’invention permanente qu’il oppose aux situations de souffrance, a pu être à l’origine déjà de bien des concepts utilisés en thérapie familiale. En contact étroit avec Gregory Bateson, Jay Haley et J. H.Weakland, il fut en effet aux origines de la théorie moderne de la communication.

L’AUTEUR

Milton H. Erickson (1910-1980), médecin, psychiatre, puis essentiellement psychothérapeute, a assumé de nombreuses responsabilités cliniques et universitaires.
Il a présidé l’Association américaine d’hypnose et été l’un des responsables de la revue Jounal of Clinical and Experimental Hypnosis.
A partir de 1948, il s’est consacré à la pratique, à la recherche et aux échanges avec d’autres praticiens, comme à l’enseignement.

COMMANDE
http://esf-scienceshumaines.fr/psychotherapie/50-hypnose-therapeutique-l-.html

DÉTAILS

Titre: L’hypnose thérapeutique (quatre conférences)
Auteur: H. ERICKSON Milton
Date de parution : Mai 2017
Pages : 208
Collection: Art de la Psychothérapie
ISBN : 978-2-7101-3252-3

ESF sciences humaines

logo-esfESF sciences humaines publie des ouvrages pratiques et de réflexion pour enrichir et renforcer les compétences et développer la pensée critique.

Depuis plus de 50 ans, ESF sciences humaines publie des ouvrages de qualité destinés aux éducateurs, enseignants, chercheurs, formateurs, consultants et thérapeutes, adaptés à leurs besoins, dans des secteurs en constante évolution. Véritables livres de réflexion ou outils de travail au quotidien, ils prennent en compte les dernières recherches et expérimentations en cours. Notre maison d’édition contribue ainsi au développement de la pensée critique et à enrichir les compétences des professionnels dans les domaines de la pédagogie, de la psychothérapie, de la psychologie du travail, du management, de la formation, de l’efficacité professionnelle et du développement personnel. Les ouvrages ESF sciences humaines sont régulièrement actualisés et réédités.

Site Web – http://www.esf-scienceshumaines.fr


Publié dans Actualités de la Psychologie, Livres, Publications | Marqué avec , , , , , | Commentaires fermés sur L’hypnose thérapeutique – Milton H. Erickson

3 façons de tourner en rond dans un conflit

image-rond-point3 façons de tourner en rond dans un conflit

Vous êtes au resto avec votre amoureux(se), tout baigne dans l’huile d’olive, le vin est grisant, la chair est tendre et soudain il ou elle fait une remarque et c’est la guerre de Cent Ans! Une pluie acide tombe sur vos deux cœurs et vous ne pouvez pas l’arrêter.

Lorsqu’on ne sait pas comment les aborder, nos conflits sont comme des accidents d’auto : chaotiques, stressants, choquants, douloureux, désespérants !

On se sent victime d’un mauvais sort, on a l’impression qu’il n’y a pas d’issue nulle part, on perd sa vitalité, ses élans, ses espoirs…

Souvent, on entre en guerre, on argumente, on décide de ne plus faire confiance à personne sauf à son poisson rouge, on se transforme en mule ou en p’tit Napoléon, on joue plus, on rit plus, on va leur montrer ce qu’ils nous ont fait, on se fera plus jamais avoir!

Pourquoi ?

  • Parce qu’on ignore que se couper des autres, c’est se couper du meilleur de soi.
  • Parce qu’on ne voit pas que nos conflits et nos obstacles sont des portes d’entrée
    – vers notre vraie présence, celle qui crée toute la différence
    – vers notre cœur et son potentiel amoureux et créateur unique
    – vers des possibilités créatrices qui répondent à ce que notre coeur désire
  • Et parce qu’on ne sait pas qu’il y a des clés pour ouvrir ces portes.

Les 3 comportements culs-de-sac

La 1ère chose à faire pour ouvrir ces portes ? Laisser aller les 3 comportements culs-de-sac qui vous font tourner en rond dans vos impasses.

Comment ? En vous gardant en réaction contre ce que vous vivez et rencontrez.
Comme je me plais à le répéter à qui veut bien m’entendre : être en réaction nous empêche d’être en création.

Alors les voici, les voilà ces 3 comportements délinquants !

a) se juger, se blâmer, se culpabiliser, se punir ou juger, blâmer, culpabiliser, punir ou bouder l’autre: exit la vitalité et les ressources insoupçonnées du contact bienveillant avec son expérience présente

b) vouloir prouver qu’on a raison : exit la curiosité créatrice et la joie de découvrir des possibilités inédites

c) se battre pour avoir le dessus sur l’autre : exit les richesses et les délices de nos connexions à soi et à l’autre

Ces comportements, si alléchants en apparence, vous gardent coincé dans la dualité victime/bourreau

  • ils vous privent de votre liberté, de vos ressources, de vos inspirations.
  • ils vous empêchent de découvrir des possibilités qui vous rapprochent de ce que votre cœur désire vivre, recevoir et offrir.
  • ils vous gardent fermé, crispé, prisonnier dans votre tête et donc enfermé, isolé, loin de la sagesse de votre coeur et votre corps.
  • ils brouillent votre contact avec la réalité présente et avec le bon, le beau, le nouveau qui peut émerger à partir de là.

Ce que vous allez récolter si vous acceptez de rendre vos conflits créateurs en passant de la culture de la séparation réactive à la culture de la connexion créative?
Plus de vitalité, de liberté, d’intimité, d’authenticité, d’amour, de créativité, de joie, de légèreté. C’est pas rien !

La pratique

La prochaine fois que vous vivez un conflit, au lieu de vous apitoyer sur votre sort ou de vouloir jeter un mauvais sort à l’autre, que diriez-vous de vous ouvrir aux ressources insoupçonnées de votre coeur créateur?

Comment?

  • a) donnez d’abord congé à la part de vous qui veut blâmer, juger, se défendre, se justifier, attaquer, culpabiliser (vous pouvez l’envoyer se reposer dans le Sud sur une plage au sable doux et chaud).
  • b) prenez une bonne respiration pour vous ouvrir et vous connecter avec bienveillance à ce qui se passe à l’intérieur de vous
  • c) dites quelques fois en restant attentif ce qui change dans votre corps, votre coeur et votre présence :

– Je laisse aller mon attachement à blâmer, juger, me défendre pour m’ouvrir aux possibilités inespérées qui cherchent à me rejoindre à travers ce conflit.
Ce n’est qu’un début, mais tout un début qui vous permet de voir et d’aborder vos conflits à partir de vos plus belles ressources!

Vous ne réglerez peut-être pas votre conflit en faisant cette première étape, mais la bonne nouvelle c’est que vous allez pouvoir continuer à jouir de la bonne chair et du bon vin en bonne compagnie. La vôtre d’abord et idéalement celle de votre vis-à-vis !

Denise Noël
Intervenante en création et en relations humaines
Ex-Directrice du Centre de Focusing de Montréal
Montréal, Canada
Membre de Psycho-Ressources
http://www.psycho-ressources.com/denise-noel.html


Publié dans Actualités de la Psychologie, Approches Variées, Articles Thématiques | Marqué avec , , , , , , | Commentaires fermés sur 3 façons de tourner en rond dans un conflit